Andrés Sardá : le roi de la lingerie s'en est allé

Le créateur de la marque de lingerie éponyme s’est éteint à Barcelone à l’âge de 90 ans. Andrès Sardá a révolutionné le marché des dessous.

La sensualité et le raffinement méditerranéen voilà ce qui pourrait résumer l’ADN de la marque Andrés Sardá. Né à Barcelone en 1929, l’homme grandit dans une famille où le textile est dans les gènes.

La dentelle en héritage

Tout commence à la fin du 19e siècle. L'entreprise Sardá fabrique à l'époque des mantilles en dentelle de grande qualité. Dans les années 1960, Jackie Kennedy en porte une lors de sa visite au Vatican. Prise en photo pour la couverture du Life Magazine, Jackie et sa mantille feront la renommée internationale de la famille. Lorsque le port de cette pièce en dentelle dans les églises cesse d’être obligatoire, la maison Sardá commence à utiliser cette matière dans d’autres domaines de la mode. C’est en 1962, qu’Andrés fait son entrée dans le métier.

Une marque qui brise les tabous

En pleine période de dictature franquiste, les collections d’Andrés Sardá brisent les stéréotypes. Ces parures mettent la femme en valeur, tandis que des innovations technologiques comme le Lycra offrent un confort sans précédent. Tissus délicats, formes audacieuses et couleurs s’imposent. Depuis Barcelone, la marque commence à rayonner dans toute l’Europe. D’ailleurs, dès 1968, elle est déjà vendue en France au sein du Printemps ou des Galeries Lafayette Haussmann.

Andrés Sardá : le roi de la lingerie s'en est allé

Un nom international

En 1970, le créateur présente sa première collection balnéaire à laquelle il applique tous les codes de son univers lingerie. Le but est de faire en sorte que la femme se sente sûre d’elle et totalement séduisante. Pour sa première campagne, Andrés Sardá fait appel au photographe britannique David Hamilton et à des mannequins professionnels. Une première en lingerie qui fait couler beaucoup d'encre et lui donne l'idée de récidiver avec le même photographe pour ses campagnes de lingerie.

Les années qui suivent voit la renommée de la marque grandir, tandis que Núria, la fille d’Andrès, devient directrice de la création en 1998. Elle poursuit le travail familial en y imprimant sa patte. Devenue une griffe incontournable dans l’industrie textile, celle-ci rejoint en 2000 la fashion week de Madrid, alors connue sous le nom de Cibeles et reçoit en 2005 le prix du Salon International de la Lingerie de Paris. Elle attire alors l’attention du groupe multinational de lingerie Van de Velde qui acquiert Andrés Sardá en juin 2008 afin de compléter son portefeuille de marques. En 2015, l’Espagne salue son talent et lui remet le Prix National de la mode décerné par Sa Majesté la reine Letizia.

Aujourd’hui encore la création reste basée à Barcelone sous la supervision de Núria Sardá. Andrés s'en est allé mais son esprit demeure.

Photos : Portrait Andrés Sardá, courtoisi de Andres Sarda - Collection Andrés Sardá hiver 2019.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS