(publicité)
(publicité)
Appel au boycott de Donna Karan pour ses propos sur Harvey Weinstein

Les critiques pleuvent pour Donna Karan. La créatrice américaine avait défendu Harvey Weinstein, le magnat hollywoodien qui subit des allégations de harcèlement sexuel et de viol, lors d'une interview des CineFashion Film Awards, une cérémonie de remises de récompenses organisée à Los Angeles. Elle se voit aujourd’hui appelée au boycott de ses produits, même si elle n'est plus impliquée dans sa marque, qui appartient maintenant à G-III Apparel Group.

La fondatrice de DKNY avait en effet défendu Harvey Weinstein en suggérant que les femmes s’étaient s'habillées de façon provocante. Après une pluie de critiques, elle s'est excusée, mais le mal était déjà fait.

« Je pense qu'il est jugé comme symbole, pas nécessairement en tant que personne, je connais sa femme, je pense que ce sont des gens formidables ... Harvey a fait des choses incroyables », a déclaré Donna Karan, à propos de Harvey Weinstein. « Ce n'est pas juste Harvey Weinstein. Regardez tout ce qui se passe dans le monde aujourd'hui et comment les femmes s'habillent, ce qu'elles demandent simplement en se présentant comme elles le font. Que veulent-elles ? Des problèmes. »

Harvey Weinstein a été renvoyé de son entreprise

Les commentaires ont suscité l'indignation, y compris de l'actrice Rose McGowan, qui, selon le New York Times, avait conclu un accord avec Harvey Weinstein en 1997, après que le producteur se soit comporté de façon inappropriée envers elle. « Donna Karan vous êtes un déplorable », a-t-elle tweeté lundi.

Dimanche soir, Harvey Weinstein a été renvoyé de son entreprise, The Weinstein Co., sur des plaintes de harcèlement sexuel contre lui, d'abord rapportées dans le New York Times. Les actrices comme Gwyneth Paltrow, Angelina Jolie et Rosanna Arquette ont admis que Harvey Weinstein leur avait fait des avances sexuelles pendant leur carrière, rejoignant une litanie de plaintes de femmes accusant le magnat du film de harcèlement sexuel et de viol. Le New Yorker a sorti une histoire bien documentée par Ronan Farrow, le fils de Woody Allen et Mia Farrow, mardi également.

Quelques jours après les commentaires Donna Karan, ses responsables de presse ont sorti une déclaration de la créatrice. « Hier soir, j'ai été honorée aux des CineFashion Film Awards à Hollywood et en répondant à une question sur le tapis rouge, j’ai fait une déclaration qui n'est malheureusement pas représentative de ce que je ressens ou de ce que je crois. J'ai passé ma vie à défendre les femmes. Ma vie a été consacrée à habiller et à répondre aux besoins des femmes, à les émanciper et à promouvoir l'égalité des droits. Mes déclarations ont été prises hors contexte et ne représentent pas ce que je ressens à propos de la situation actuelle concernant Harvey Weinstein. »

Photo : DKNY website