Beaumanoir : départ du directeur général Henri-Pierre Dewulf

Après une collaboration fructueuse de plus de 10 ans, Henri-Pierre Dewulf, bras droit et le directeur général de Beaumanoir, vient de quitter son poste.

Recruté en 2002 par Roland Beaumanoir, qui l’avait rapidement promu comme bras droit, Henri-Pierre Dewulf est un ancien d'Etam et de Naf-Naf. Directeur général du groupe malouin (Cache-Cache, Bonobo), il était aussi président du comité exécutif mis en place par le groupe en 2011. Il est également actionnaire du groupe textile à hauteur de 20 pour cent.

Pourquoi ce départ ? Qui pour le remplacer ? Pas de commentaires à l’heure actuelle de la part de Roland Beaumanoir, président directeur général, mais un bref communiqué envoyé via son agence de presse : « Monsieur Henri-Pierre Dewulf a quitté le Groupe Beaumanoir. Roland Beaumanoir reprend les missions qui lui étaient précédemment déléguées et continue à travailler de concert avec l’ensemble de son Comité Exécutif et plus globalement les équipes dirigeantes pour poursuivre le développement initié depuis plusieurs années."

Un empire du prêt-à-porter féminin en pleine croissance

Fondé en 1981 par Roland Beaumanoir, petit-fils et fils de commerçants, le groupe du même nom est devenu en presque trente-cinq ans un mastodonte international. En enchaînant les rachats (Patrice Bréal en 2003, Scottage en 2005, Morgan en 2009 puis La City en 2011) et les ouvertures de magasins, il s’est imposé comme un acteur incontournable de la mode féminine. Son réseau d'enseignes s'appelle aujourd'hui Cache-Cache, Bonobo, Bréal, Morgan et La City et a dépassé au cours de 2014 le cap des 1500 magasins en France pour atteindre plus de 2800 magasins dans le monde en 2015. « Cette année, nous allons continuer à développer nos enseignes, confiait il y a quelques mois Henri-Pierre Dewulf dans la presse. Avec la croissance remarquable de notre chiffre d’affaires (1,377 milliard d’euros), le Groupe Beaumanoir a démontré la pertinence de son modèle, de surcroît dans un contexte de crise ».

Beaumanoir : départ du directeur général Henri-Pierre Dewulf

La logistique et le web deux piliers du groupe

Toujours dirigé depuis Saint-Malo, le groupe a très tôt compris les mutations de son métier. Ainsi dès 2002, il créé la société logistique C-Log dont le but est d’accompagner les marques dans leur développement multicanal en France et à l’international, en proposant des solutions logistiques et transport sur-mesure. Très vite les sites de logistique se multiplient en France (5 actuellement) et à Shanghaï (depuis 2011) et après les marques du groupe, ce sont de grands noms de la mode et du luxe qui font confiance à ses services (Sandro, Maje, Vilebrequin, Eden Park, Souris Mini... ). Au total, ce sont plus de 300 000 pièces qui sont expédiées chaque jour dans plus de 2500 magasins. « Les savoir-faire textile et logistique de nos équipes, associés à la maîtrise des enjeux Supply-Chain du commerce multicanal, favorisent le développement de l’activité E-Commerce et Retail de nos clients », souligne François Papini, Directeur Général de C-Log.

En parallèle, le groupe prend très tôt le virage du web. Dès 2008, Cache-Cache se dote ainsi d’un site de e-commerce, suivront Bonobo et Morgan en 2009, puis Bréal et Scottage en 2010. Mais la révolution vient dès mars 2008 avec la création de Korben qui propose E-business, internet, CRM et Gestion de la Relation Clientèle aux clients désireux d’exister ou de prospérer sur Internet dans le domaine de la mode.

Plus que jamais, la réussite de Beaumanoir dans le secteur du prêt-à-porter passe ainsi par une maîtrise et une synergie de plus en plus forte des métiers satellites de la chaîne de production textile.

Avec des perspectives de développement extrêmement fortes, le groupe annonçait plus de 300 ouvertures de magasins programmées dont 270 à l'international sur l'exercice 2015-2016. Il continue par ailleurs à tisser des liens avec de nouveaux partenaires affiliés, succursalistes et fournisseurs.

Photos: Henri-Pierre Dewulf (à gauche) et Roland Beaumanoir – Flagship parisien Bonobo.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS