Isak Andic (Mango) devient Chevalier de la Légion d’Honneur

Barcelone- Le président de Mango, Isak Andic, a été décoré lundi Chevalier de l'Ordre National de la Légion d'honneur, la reconnaissance la plus importante accordée par l'Etat français aux personnes qui se distinguent par leurs mérites extraordinaires réalisés dans l’Hexagone. Lundi, dans un acte tenu à la résidence du Consul Général de France à Barcelone, Cyril Piquemal et l'Ambassadeur de France en Espagne, Yves Saint-Geours, ont remis la médaille au CEO de Mango.

Isak Andic (Mango) devient Chevalier de la Légion d’Honneur

Ces dernières années d’autres créateurs de mode ou de chefs d’entreprises ont été faits commandeurs de la Légion d’Honneur comme c’est le cas de Marco Bizarri (CEO de Gucci) l’an dernier, Alber Elbaz et Issey Miyake (2016), Pierre Hardy (2015) ou encore John Galliano en 2009.

La France, deuxième marché de Mango

Dans son discours, le fondateur de la chaîne de mode a déclaré: « Je dédie ce Prix aux 2 700 employés de Mango France, qui ont effectué un travail exceptionnel avec l'aide constante de l'équipe centrale de Barcelone. La France est le deuxième marché le plus important de Mango, après l’Espagne. Son chiffre d'affaires dépasse les 300 millions d'euros, ce qui représente 14 pour cent du chiffre global. Actuellement, l'entreprise compte environ 200 magasins sur le territoire français, où elle a investi plus de 300 millions d'euros.

Isak Andic (Mango) devient Chevalier de la Légion d’Honneur

Isak Andic : l’homme le plus riche de la Catalogne

À 64 ans, il a réussi à dresser son empire de la mode. Il possède aujourd’hui la plus grande fortune de la région, estimée à 3 600 millions d’euros selon Forbes, et la cinquième d’Espagne. Né à Istanbul en 1953, d’origine juive sépharade, Isak Andic quittait la Turquie à l’âge de 16 ans avec ses parents, Manuel Andic et Sol Ermay, pour aller vivre à Barcelone et étudier au laycée américain.

Mango a démarré sa trajectoire en 1972, juste avant la fin de la dictature franquiste (1975). En parallèle, il épousait la catalane Neus Raig Tarragó avec qui il eût trois fils : Jonathan, Judith et Sara. Son mariage aura duré vingt ans.

Des chemises hippies brodées à une distribution massive internationale

À l’époque, l’entrepreneur vendait alors quelques chemises au style hippy, brodées en Turquie, dans un magasin appelé « Ibiza » de la Via Laietana, une des rues principales de Barcelone descendant vers le port. Un an plus tard, il ouvrait son premier magasin dans la ville catalane, rue Balmes et continuait ses ventes dans différents établissements d’Espagne. Il ouvrait plusieurs points de vente multimarque, huit ans plus tard, avec le nom de l’enseigne « Izak », orientée aux grossistes.

Cette même année, il fit la connaissance d’Enric Casi, un homme d’affaire qui a su définir à ses côtés un concept unique, une marque et une chaîne de distribution mondiale avec la création de Mango. Ensemble, avec son frère Nahman et Enric, ils inauguraient la première unité Mango sur l’emblématique Paseo de Gracia de Barcelone. Le nom de la marque a été choisi après que le Registre du Commerce n’eût rejeté le nom initial « Bubbles y Scooter », car finalement, Isak Andic a su se décanter pour Mango, un fruit (la mangue) qu’il découvrait lors d’un voyage aux Philippines.

L’ascension de Mango a été rapide. En 1994, la chaîne comptait un total de cent points de vente en Espagne et initiait son expansion internationale avec Enric Casi à la direction générale, et ce durant une vingtaine d’années.

Isak Andic (Mango) devient Chevalier de la Légion d’Honneur

Passionné d’art et de voyage, Isak Andic a fait le tour du monde sur le « Nirvana Formentera »

Actuellement, son fils Jonathan occupe le poste de Vice-président Exécutif et Directeur Général de Mango depuis 2014. En 2007, il créait la ligne pour homme, He by Mango, et sa fille Judith collabore aujourd’hui dans le design des modèles pour femme. Enfin, Violeta Andic, sa nièce, dirige la marque Violeta by Mango, spécialisée en tailles extra-larges.

Isak Andic est tout un emblème. En plus d’être le président de la multinationale Mango, il occupe, ou a occupé, plusieurs postes dans différentes institutions comme vice-président de Banco Sabadell (jusqu’en 2013), membre du Conseil International de la prestigieuse école IESE (IAB), du Conseil Consultatif International de la Generalitat de Catalunya y du Conseil Consultatif des Investissements pour la Turquie.

Isak Andic (Mango) devient Chevalier de la Légion d’Honneur

Cet homme d’origine turque-sépharade voue une grande passion pour son travail mais aussi pour les voyages, la mer et la montagne. Hormi ses différentes résidences, il est propriétaire d’un des plus grands voiliers au monde, le Nirvana Formentera de 53 mètres, construit aux Pays Bas et d’une valeur estimée à 30 millions d’euros, sur lequel il a fait le tour du monde. Il possède également un avion privé de 32 millions d’euros qu’il utilise pour ses rendez-vous professionels. Passionné d’art, il dispose aussi d’une collection privée d’oeuvres contemporaines, mais suit finalement un mode de vie des plus discrets, puisqu’il n’avait encore fait aucune apparition en public jusqu’en 2007.

Des pertes financières « surmontables » d’ici trois ans

En 2012, Mango générait 113 millions d’euros de bénéfices. Des sources proches de l’entreprises prévoient un délai de trois ans, sans compter 2016 qui affiche des pertes de 61 millions, pour rétablir la situation financière du groupe. Malgré tout, Mango dispose de ressources amplement suffisantes (749 millions d’euros, calculés en 2015) pour faire face à ce revers de situation.

Mango a justifié ses pertes avec l’implantation d’un ambitieux modèle « fast-fashion », qui comporte une plus grande rotation de produits et la variation des devises, notamment la revalorisation du dollar, la dépréciation de la lire turque -dont Mango dépend beaucoup- et du rouble russe.

Fin 2016, le réseau international de Mango comptait 2217 magasins (dont 191 mégastores) répartis dans le monde entier et son site marchand était accessible depuis 83 pays.

Crédit Photos : Mango. L’Ambassadeur de France en España, Yves Saint-Geours; le Président de Mango, Isak Andic et le Consul Général de France à Barcelona, Cyril Piquemal/ Isak Andic/ Mango SS2018/ Magasin Mango à Tel Aviv (Israël)/ Le voilier d’Isak Andic, « Nirvana Formentera ».

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS