• Home
  • Actualite
  • People
  • Le patron d'Ant Group, filiale du chinois Alibaba, démissionne

Le patron d'Ant Group, filiale du chinois Alibaba, démissionne

By AFP

12 mars 2021

Pékin - Le patron de l’entreprise de paiement en ligne Ant Group, filiale du géant chinois Alibaba, a démissionné “pour des raisons personnelles”, a indiqué vendredi un porte-parole de la firme.

Simon Hu a été remplacé par Eric Jing, qui occupait déjà des fonctions importantes dans Ant Group, selon le site de l’entreprise, quelques mois après l’annulation in extremis par les autorités chinoises de l’introduction en Bourse de l’entreprise de paiement en ligne.

Le patron de l'entreprise de paiement en ligne Ant Group, filiale du géant chinois de commerce électronique Alibaba, a démissionné "pour des raisons personnelles", a indiqué vendredi un porte-parole de la firme.

Simon Hu a été remplacé par Eric Jing, qui occupait déjà des fonctions importantes dans Ant Group, selon le site de l'entreprise, quelques mois après l'annulation in extremis par les autorités chinoises de l'introduction en Bourse de l'entreprise de paiement en ligne.

"Le conseil d'admnistration de Ant Group a accepté la demande de Simon Hu de démissionner pour des raisons personnelles", a déclaré un porte-parole d'Ant Group. Le plus célèbre homme d'affaires chinois, Jack Ma, fondateur d'Alibaba, est dans le collimateur des autorités chinoises depuis quelques mois, notamment après un discours où il avait critiqué le rôle des régulateurs financiers de son pays.

Son service de paiement en ligne, Ant Group, s'est fait connaître grâce à son principal produit, Alipay, une plateforme de paiement en ligne et son application, désormais profondément ancrées dans l'économie chinoise. Il s'est également développé dans le secteur des prêts personnels et à la consommation, de la gestion du patrimoine et des assurances, pour des centaines de millions de consommateurs et de petites entreprises, suscitant crainte et jalousie dans un système bancaire plus large, contrôlé par l'Etat chinois.

En novembre, Ant Group devait effectuer une entrée en fanfare sur les places de Shanghai et Hong Kong avec un montant jamais vu pour une introduction en Bourse: 34,4 milliards de dollars. Mais les autorités communistes chinoises ont décidé de suspendre son entrée sur les marchés, coupant ainsi les ailes d'un groupe privé à l'influence toujours plus grande. Fin décembre, les régulateurs chinois avaient ordonné aux dirigeants d'Ant Group de modifier drastiquement son modèle économique pour se recentrer sur son activité d'origine de paiement en ligne.(AFP)