Lutz confirmé à la tête de Delpozo

Lutz Huelle a vécu au premier rang les changements qui ont bouleversé la mode ces 20 dernières années. Lui, le créateur discret, le DA anti-star devant lequel les portes des magazines mainstreams restaient fermées – son entreprise, de taille modeste n’est pas “annonceur” – a pris, non pas sa revanche (il n’est pas vindicatif pour un sou) mais disons plutot, sa part de gloire arrachée au système. Formé chez Margiela, diplômé de l’école Central St Martin, ce passionné de mode a su, aux cotés de son associé David Ballu, faire de son label éponyme une marque qui compte dans le paysage créatif parisien tout en restant farouchement indépendant. Sa grande satisfaction: être considéré comme un créateur pertinent, notamment auprès d’une nouvelle génération qui l’a découvert sur les réseaux sociaux, sans l’aide des mastodontes de la presse.

D’origine allemande, Lutz fait désormais figure de vétéran de la mode parisienne. Sa marque est l’une des seules maisons indépendantes à avoir survécu à l’émergence conjuguée des puissants groupes de luxe et des grandes enseignes de fast fashion. Le secret de cette longévité est bien sur, d’avoir su développer une signature véritable, immédiatement reconnaissable, mais aussi, il faut bien le dire, de ne pas avoir compté ses heures de travail : c’est ainsi qu’en parallèle de ses activités de créateur indépendant, Lutz exerce la profession de consultant au sein du MaxMara Fashion Group depuis 18 ans et depuis quelques mois chez Brioni, sans parler des missions effectuées chez Muji ou encore Annapurna/Aida Barni. L’indépendance a un prix.

Expansion en Asie et au Moyen-Orient

Cette pépite créative, dont l’essence est basée sur le gout du travail fondamentalement artisanal, a séduit Delpozo. La griffe espagnole fondée en 1974 par son créateur Jesus del Pozo avait été relancée en 2011 suite à la prise de contrôle du groupe Perfumes y Diseño, qui détenait déjà la licence de parfum de la maison depuis 1992. Nommé à la tête de la direction artistique, Josep Font a pendant six ans contribué à redonner une nouvelle vigueur à la griffe et à la positionner comme une marque de prêt-à-couture. L’annonce du départ du créateur catalan avait été annoncée en septembre 2018, une semaine après le dernier défilé du label à Londres. On avait parlé de désaccords stratégiques liés à l’absence de volonté de la marque de s’enraciner aux Etats-Unis.

Confirmé aujourd’hui à la tête de la direction créative de Delpozo, Lutz Huelle a une feuille de route chargée qui l’attend. Perpétuer l’éclat de la marque tout d’abord : ce sera sa mission la plus simple, étant donné la vigueur de son talent. Mais aussi, propager cet éclat vers de nouveaux horizons : ce sera plus ardu. Il faudra en effet consolider les efforts du label en ce qui concerne ses projets d’expansion en Asie et au Moyen-Orient. Delpozo a récemment signé des accords avec le Groupe Chalhoub ainsi qu’avec KHL Group, ce qui lui permettra de croitre en Corée aux travers de plusieurs shop-in-shops.

Crédit photo : courtoisie Delpozo

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS