Nina Marker révèle son autisme d’Asperger sur instagram

La mode, un monde sans pitié? Pas toujours si l’on en croit l’une des tops du moment. A New York et à Milan, Nina Marker était sur tous les podiums qui comptent: Missoni, Fendi, Versace, Max Mara, etc. Ca tombe bien, la jeune danoise a toujours aimé l’univers de la mode, et cela, même avant d’avoir été repérée (dans un Macdo) par un chercheur de talent : elle avait 16 ans. Un an plus tard, en 2014, elle remportait le concours Elite Model Look de Copenhague: sa carrière était lancée. Première consécration: faire partie du tout premier défilé Anthony Vaccarello pour Saint Laurent.

Cette carrière dans le mannequinat est somme toute assez classique. Seulement voilà, Nina Marker possède une singularité inattendue. Elle est autiste. C’est en tout cas par cette assertion que la jeune top a décidé de révéler sur instagram une partie de son dossier médical. La jeune fille porte un tee shirt bleu sur lequel se detache en lettres blanches sous un dessin d’abeille (bee en anglais) la phrase suivante : « Bee kind, i have autism ». Sous le cliché, le top indique que le Syndrome d’Asperger n’empêche pas de mener une carrière couronnée de succès.

Faire changer les mentalités sur l’autisme

La jeune femme a été diagnostiquée depuis longtemps : à 15 ans plus précisément, soit un an avant le début de sa carrière dans le mannequinat. La récente révélation du mannequin sur les réseaux sociaux s’appuie donc sur plusieurs années d’expérience et de vécu avec une parfaite connaissance de la maladie. Maladie ? Nina Marker veut justement mettre les points sur les i et faire changer les mentalités sur ce trouble développemental défini par des difficultés de l’apprentissage social et de la communication.

Dans le magazine Vogue, la mannequin lève le voile sur sa définition de la maladie. Une notion complexe, qui peut effrayer car elle est mal connue, mais qui, dans le cas du syndrome d’Asperger, n’empêche absolument pas de mener à bien de grands projets professionnels. Simplement, les personnes Asperger sont vulnérables à de nombreux troubles de l’humeur, particulièrement à l’anxiété et à la dépression. D’après une estimation réalisée en 2013, environ 31 millions de personnes dans le monde auraient cette forme d’autisme qui se différencie des autres troubles autistiques par une absence de déficit intellectuel et de retard dans l’apparition du langage.

"C'est important pour moi de communiquer sur mon Asperger. Le manque de sensibilisation publique à ce sujet est réel: j’aurai peut être affronté moins de problèmes si mon autisme avait été découvert plus tôt", dit la jeune femme Marker qui a découvert qu'elle avait le syndrome d'Asperger après avoir affronté une dépression profonde. "Il n'y avait toujours pas de soutien de l'école”. Pourtant, contrairement aux idées reçues, le monde de la mode, si souvent qualifié de snob, a accueilli la jeune femme à bras ouvert: “Les gens sont géniaux, je ne m’attendais pas à rencontrer autant de personnes intéressantes à travers le monde”. La jeune femme prévoit de continuer à parler de son autisme après avoir clôturé son grand mois de mode qui se termine cette semaine par Paris. “"J'espère que grâce à la sensibilisation, d'autres enfants recevront l'aide dont ils ont besoin de la part de tous ceux qui les entourent, et à un âge plus précoce".

Crédit photo : capture d’écran instagram

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS