(publicité)
(publicité)
Paul Charron nouveau président du conseil d’American Apparel

American Apparel remet les choses en ordre et s’offre un nouveau président. Paul Charron arrive ainsi à la tête du conseil d’administration de la célèbre compagnie de Los Angeles. Ancien conseiller principal au cabinet de private equity Warburg Pincus et président du conseil d'administration de Campbell Soup, il était responsable de Liz Claiborne, connu maintenant comme Kate Spade & co, pendant 11 ans avant son départ en 2006.

Susan Davidson, qui dirige la boutique Scoop et la maison Zac Posen et a travaillé chez Bloomingdale et Liz Claiborne, et Bruce Fetter, responsable de la marque St. John Knits, rejoindront également le conseil d'administration d'American Apparel. Paula Schneider qui avait pris les rennes lors du départ de Dov Charney, reste au conseil également.

Confrontée à des difficultés financières depuis 5 ans, American Apparel avait été placée sous la protection de la loi des faillites américaines en octobre dernier, ce qui avait mené à l'éviction du fondateur et PDG Dov Charney. Connu pour sa mode Made in USA et ses campagnes sexuellement équivoques, American Apparel avait émergé de la faillite, le mois dernier, comme une entreprise privée.

L’accord de restructuration avait donné près de 100 pour cent du contrôle aux porteurs afin d’éliminer plus de 200 millions de dollars d’obligations. Les actionnaires, dont Dov Charney, sont repartis sans rien.

Après des allégations de détournement de fonds de l’entreprise et surtout des accusations de comportement déplacé envers les employés de la part du fondateur, American Apparel a tenté de s’éloigner de cette réputation tumultueuse.

Depuis la création il y a 27 ans, ce qui rendait unique l’entreprise était son investissement dans les manufactures de Los Angeles et sa politique Made in USA. Sur les 8 700 employés de la marque américaine, près de 7 500 travaillent à Los Angeles. Mais il n’est pas toujours facile d’allier valeurs et business. American Apparel a surtout souffert de la croissance rapide des géants de la fast fashion qui proposent des prix moindres.

Dov Charney, en attendant, se focalise sur la création d'une nouvelle entreprise qui devrait être en concurrence avec American Apparel.

Infographie: Hedi Slimane quitte YSL. Retour sur les effets de son règne

La rumeur qui courait depuis quelques temps a été confirmée par le groupe Kering ce Vendredi 1er Avril: Hedi Slimane, directeur artistique de Yves Saint Laurent, quitte son poste après quatre ans au sein de la maison de couture.

Depuis que Slimane avait repris les rênes de Yves Saint Laurent, il avait réussi le challenge de transformer et moderniser la marque, notamment en la renommant Saint Laurent.

Infographie: Hedi Slimane quitte YSL. Retour sur les effets de son règne

Découvrez ici plus d'information quant au départ d'Hedi Slimane de YSL.


Hedi Slimane quitte la direction de la création d'Yves Saint Laurent

La maison de de prêt-à-porter de luxe Yves Saint Laurent (groupe Kering) a annoncé vendredi le départ de son directeur de la création et de l'image Hedi Slimane au terme d'une mission de quatre ans, sans nommer de successeur.

Depuis sa nomination en mars 2012, Hedi Slimane a opéré "un repositionnement complet de la marque" qui "a donné un nouveau souffle et ouvert un nouveau chapitre de l'histoire de l'une des plus grandes maisons de couture françaises", indique le groupe de luxe et d'habillement sportif Kering dans un communiqué.

"La direction prise ces quatre dernières années constitue un socle formidable sur lequel construire le succès durable de la marque", a souligné Francesca Bellettini, présidente-directrice générale d'Yves Saint Laurent, citée dans le communiqué. "Ce qu'a accompli Yves Saint Laurent ces quatre dernières années restera comme un chapitre unique dans l'histoire de la Maison", a de son côté déclaré François-Henri Pinault, le patron de Kering, qui détient également les marques Gucci, Bottega Veneta, Balenciaga, Boucheron ou Puma. "Une nouvelle organisation créative pour la maison sera annoncée en temps voulu", indique Kering.

D'origine tunisienne et italienne, Hedi Slimane, 47 ans, avait succédé à l'Italien Stefano Pilati pour assumer la responsabilité artistique d'ensemble de la marque et de toutes les collections Yves Saint Laurent. Deux mois après sa nomination à la direction créative d'Yves Saint Laurent, la maison de ses débuts, l'enfant chéri de la mode avait rebaptisé les collections de prêt-à-porter "Saint-Laurent Paris" alors qu'elles étaient jusque-là vendues sous la marque "Yves Saint-Laurent".

Arrivé en 1997 à la tête des collections homme pour Yves Saint Laurent, il en était parti auréolé de succès début 2000 après le rachat de la griffe par l'Italien Gucci et l'arrivée du styliste maison Tom Ford. Il avait ensuite exercé les fonctions d'ancien directeur artistique des collections masculines chez Dior de 2000 à 2007. Il y confectionnait en toutes petites quantités, des costumes étroits que les femmes s'arrachaient. Formé initialement aux lettres classiques, le styliste brun aux yeux bleus, passionné de photographie, s'était installé à Los Angeles après son départ de Dior.

Il a connu une gloire très rapide à la fin des années 1990, révolutionnant la mode masculine en proposant une silhouette androgyne et ultra-moderne, avec ses célèbres costumes sombres et étroits, aux vestes raccourcies. Largement copié par les marques de prêt-à-porter partout dans le monde, Hedi Slimane a imposé les pantalons slim, qui ont connu un engouement massif y compris chez les femmes. (AFP)

Salvatore Ferragamo annonce le départ de son créateur maison

La maison de couture italienne Salvatore Ferragamo a annoncé jeudi soir le départ de son directeur de la création, Massimiliano Giornetti, sans donner de précision sur les motifs et modalités. Massimiliano Giornetti, 44 ans, avait rejoint la marque italienne par la branche hommes, avant de devenir le créateur maison en 2011.

"Nous allons saisir cette opportunité pour revoir notre approche créative", a commenté dans un communiqué Michele Norsa, président du groupe de luxe. "Au fil des années, notre société a fait grandir et a soutenu beaucoup de jeunes créateurs et nous avons la chance de pouvoir compter sur une excellente équipe interne", a-t-il ajouté.

La semaine dernière, Salvatore Ferragamo a annoncé avoir enregistré en 2015 une hausse de 10,3 pour cent de son bénéfice net, à 174 millions d'euros, et de 7,4 pour cent de son chiffre d'affaires, à 1,43 milliard d'euros. Son marché principale reste l'Asie-Pacifique, où il réalise 36 pour cent de son chiffre d'affaires. (AFP)

Justin O'Shea nommé directeur de la création chez Brioni

La marque italienne Brioni et sa maison mère Kering ont annoncé mercredi la nomination au poste de directeur de la création de l'Australien Justin O'Shea. "Justin O'Shea assumera la responsabilité créative des collections et de l'image de la maison à compter du 1er avril 2016", indique le communiqué commun. Justin O'Shea rejoint Brioni après avoir travaillé depuis 2009 pour le site de vente en ligne mytheresa.com où il était jusqu'à récemment "directeur de la mode".

Brioni, marque italienne spécialisée dans les costumes sur mesure, fondée en 1945, et ex-tailleur de James Bond, appartient au groupe de François-Henri Pinault depuis 2012 et est basée dans les Abruzzes. "Je suis profondément honoré d'entreprendre ce nouveau projet pour une maison d'habillement pour homme aussi prestigieuse et aussi reconnue", a déclaré Justin O'Shea, cité dans le communiqué. "Je me réjouis d'écrire un nouveau chapitre dans l'histoire de Brioni".

Une nomination après des réductions chez Brioni

L'annonce de cette nomination intervient deux jours après celle d'une réduction "significative" des effectifs de Brioni dans le cadre d'un plan de restructuration lancé en raison d'une "situation de surproduction". Plusieurs manifestations de salariés ont été organisées ces dernières semaines en Italie par les syndicats, qui chiffrent à 400 le nombre de suppressions d'emplois sur un total de 1.200 salariés, selon la presse locale. Fin 2015, Brioni possédait 46 magasins gérés en propre, principalement en Europe de l'Ouest, en Amérique du Nord et au Japon. (AFP)

Richemont: prochain départ du co-CEO Bernard Fornas

Le groupe suisse Richemont (joaillerie, horlogogerie), un des leaders mondiaux du luxe avec des marques telles que Cartier ou Van Cleef, annonce le prochain retrait de son co-directeur général, le français Bernard Fornas, au 31 mars.

Dans un communiqué publié à Genève, où le groupe a son siège, la direction précise que Bernard Fornas, 69 ans, briguera cependant un nouveau mandat au conseil d'administration, lors de la prochaine assemblée générale agendée au 14 septembre. Cyrille Vigneron, le patron de Cartier, intégrera pour la part le comité de direction au 1er avril prochain.

Richemont annonce par ailleurs le départ au 14 septembre de l'administrateur français Alain-Dominique Perrin, qui continuera toutefois à conseiller le spécialiste du luxe après cette échéance. Le groupe proposera pour le remplacer la candidature de Jeff Moss. M. Moss est présenté comme un expert en sécurité informatique, conseiller notamment auprès du Département américain de la sécurité intérieure. Par ailleurs, le journal suisse La Tribune de Genève a indiqué jeudi que 300 postes de Richemont seraient supprimés sur plusieurs sites en Suisse, en majorité chez Cartier mais aussi chez Vacheron Constantin et Piaget, d'autres marques du groupe.

Fin février, Richemont avait confirmé envisager une réduction qui pourrait atteindre jusqu'à 350 emplois. Au quatrième trimestre 2015, les ventes du groupe genevois ont progressé de 3 pour cent en rythme annuel, profitant de la faiblesse de la monnaie unique lors de la conversion des comptes en euros, mais elle ont reculé de 4% hors effets de change. (AFP)

Les fondateurs de Costume National quittent leur maison

Les fondateurs de la marque Costume National, les frères Ennio et Carlo Capasa, ont annoncé mardi dans un communiqué qu'ils quittaient leur entreprise, cédée à un fonds d'investissement japonais, afin de "se lancer dans de nouveaux projets".

Après avoir fondé la maison milanaise de mode en 1986, les frères Capasa s'étaient partagé les rôles: à Ennio, ancien assistant du Japonais Yohji Yamamoto, la direction artistique et à Carlo, la direction générale. "Aujourd'hui est un jour au goût amer pour nous, car il marque la fin d'un extraordinaire cycle créatif", affirment les Capasa dans le communiqué. "Nous espérons que le succès se poursuivra à l'avenir pour notre marque et pour Sequedge. Quant à nous, nous entendons poursuivre notre passion en nous lançant dans de nouveaux projets", ajoutent-ils.

Entré en 2009 dans le capital de Costume National en tant que partenaire minoritaire, Sequedge "a désormais repris l'entreprise, selon un accord conclu dans le passé entre les deux parties", explique le communiqué. Le fonds d'investissement "laisse les frères Capasa libres de poursuivre dès maintenant de nouvelles collaborations". Carlo Capasa est également le président de la Chambre de la mode italienne, qui organise la Fashion Week à Milan. (AFP)

Le directeur général de Harrods abandonne son poste après 11 ans

Michael Ward, le directeur général des grands magasins britanniques Harrods, quittera la société cet été après onze ans de services. Le nom de son successeur n’a pas encore été annoncé.

Ward est arrivé au poste de directeur général en 2005, après avoir occupé plusieurs fonctions de direction notamment chez Lloyds chimiques PLC, HP Blumer Holdings PLC et Bassett Aliments PLC. Depuis un mois, Michael Ward occupe la présidence de Walpole British Luxury, l’équivalent britannique du Comité Colbert.

L’an dernier, Harrods a obtenu une hausse de son résultat net mais a freiné ses ventes. L’entreprise a enregistré un chiffre d’affaires de 769 millions de livres sterling (1073 millions d’euros), soit 3,1 pour cent de moins. Le groupe attribue cette baisse à la contraction de la consommation des touristes chinois, sa clientèle principale, mais aussi à la baisse des voyages internationaux à destination de Londres ou encore à l’état de l’économie mondiale.

Harrods, propriété de Qatar Holding, opère dans son établissement emblématique à Londres mais aussi au travers de points de ventes dans les aéroports du Royaume-Uni. Les grands magasins, fondés en 1848, seraient actuellement les plus visités au monde avec plus de 15 millions de visiteurs par an.