Prada recrute Raf Simons qui travaillera avec Muccia Prada

L’annonce, même si elle était très attendue par les spécialistes, a marqué les esprits : ce dimanche 23 février, vers midi, la maison Prada révélait sur son compte Instagram l’arrivée aux cotés de Muccia Prada du designer belge Raf Simons. Aux côtés de ? Oui. Muccia Prada qui est agée de 70 ans n’a pas l’intention de prendre sa retraite, elle continuera à s’occuper de la création. « J’aime travailler » a-t-elle affirmé avec force lors d’une conférence de presse surprise organisée ce dimanche à Milan. « Ne me faites pas plus vieille que je suis ».

Promis juré, cette nomination ne vise absolument pas à préparer la succession de la femme d’affaires italienne qui a fondé la marque Miu Miu en 1993 et qui dirige avec succès depuis 1978 aux côtés de son époux l’entrepreneur Patrizio Bertelli, la maison fondée par son grand-père Mario Prada en 1913. Même si ses études ne la destinaient pas à la mode (doctorat de sciences politiques à l’université de Milan et études de mime), c’est elle qui a réellement enchâssé dans Prada et Miu Miu le concept de direction artistique. Sous son impulsion, Prada a lancé sa première collection de prêt à porter féminine en 1988, puis sa première collection de prêt à porter homme en 1993.

Les responsabilités de Muccia Prada et de Raf Simons seront « équivalentes ».

Le designer aura le titre de co-directeur de la création. Il occupera son poste à partir du 2 avril prochain. Même si la Maison refuse de considérer cette nomination comme une succession, il faut bien constater que c’est la première fois que Prada s’adjoint un talent extérieur pour diriger, ou plutôt co-diriger ses créations. Dans un communiqué, la société affirme que Raf Simons aura « des responsabilités équivalentes » à celle de Muccia Prada.

« Ce partenariat, englobant toutes les facettes créatives du label Prada, est né d'un profond respect réciproque et d'une conversation ouverte – c'est une décision mutuelle, proposée et déterminée par les deux parties », peut-on ainsi lire dans le communiqué de presse envoyé post-conférence. « Cela ouvre un nouveau dialogue, entre deux designers largement reconnus comme deux des créateurs les plus importants et les plus influents d'aujourd'hui. Conceptuellement, c'est aussi une nouvelle approche de la définition-même de la direction artistique d'une marque de mode. »

Même si Raf Simons n’a pas rencontré le succès espéré lors de son passage chez Calvin Klein, le designer de 52 ans, ancien directeur artistique des collections feminines de Dior, constitue malgré tout une recrue de poids pour la maison italienne. De 2005 à 2012, Il a fait les beaux jours de Jil Sander qui appartient précisement au groupe Prada. Et surtout le créateur belge a des très nombreux points communs avec Muccia Prada. Comme Miuccia Prada, Raf Simons, en digne héritier des Six d’Anvers (il a travaillé aupres de Walter Von Beirendonck) s’est fait connaitre et apprécié par sa capacité à habiller ses idées, à mélanger les codes, à mettre en avant des matières innovantes t à dessiner des pièces unanimement considérées comme avant-gardistes. L’anti-glamour caractérise également l’essence du style des deux créateurs dont – au moins sur le papier – la compatibilité semble totale. La première collection Prada conçue par Miuccia Prada et Raf Simons sera présentée en septembre lors de la fashion de Milan, consacrée aux collections printemps-été 2021.

Photos: Calvin Klein Spring/Summer 2019 © Catwalkpictures.com

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS