Richemont nomme un directeur général, ventes en hausse sur 5 mois

Le groupe suisse Richemont, le numéro deux mondial du luxe, a donné lundi un avant-goût de ses résultats semestriels en publiant ses ventes sur cinq mois avant son assemblée générale et annoncé la nomination d'un directeur général.

Le groupe suisse, qui réunit ses actionnaires dans la matinée à Genève, a annoncé que la direction serait confiée à Jérôme Lambert, l'actuel directeur opérationnel. La structure de l'équipe de direction a été plusieurs fois remaniée.

En avril 2013, avant de prendre une année sabbatique, Johann Rupert, son PDG et actionnaire de référence, avait confié les commandes à deux Français, Bernard Fornas et Richard Lepeu, les chargeant de piloter ensemble l'entreprise. Après leur départ en retraite, une structure collégiale avait été mise en place, sans nommer officiellement de directeur général. La nomination de M. Lambert s'applique avec effet immédiat.

Du côté des résultats, Richemont a dévoilé des ventes en hausse de 25 pour cent à taux de change constants pour la période allant de début avril à fin août, à 5,6 milliards d'euros, portées par un bond de 23 pour cent des ventes en Asie Pacifique (à taux de change constant) et de 28 pour cent en Europe.

Ses ventes ont également bondi de 42 pour cent dans la zone Amériques et de 13 pour cent au Japon, comptabilisé à part du reste de l'Asie. Seul le Moyen Orient a enregistré une croissance à un chiffre, les ventes ne progressant que de 4 pour cent.

Sur ces mois, les ventes ont de nouveau été portées par la joaillerie, en hausse de 14 pour cent, a indiqué le groupe propriétaire de Cartier et Van Cleef & Arpels dans un communiqué. L'horlogerie, qui englobe entre autres les marques Piaget, Vacheron Constantin et Jaeger-LeCoultre, a elle de 4 pour cent.

Pour la première fois, le groupe a également présenté ses ventes en ligne, qui ont d'ores et déjà atteint 708 millions d'euros. Le groupe suisse est en train de se déployer dans le commerce en ligne, un segment qui est en train de monter en puissance dans le luxe.

En juin, il a bouclé une offre publique d'achat sur Yoox Net-A-Porter, mettant la main sur l'intégralité du capital de cette société dont il détenait déjà 50 pour cent des parts et a également repris watchfinder.co.uk, une plateforme spécialisée dans la vente en ligne de montres d'occasion.

Le groupe suisse donne toujours une indication sur les grandes tendances sur ses ventes en septembre en amont de son assemblée générale, sans publier ses comptes complets. (AFP)

Photo: Olaf Tamm, Hamburg, for Richemont

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS