Rochas renouvelle le contrat d’Alessandro Dell’Acqua

Il n’y a pas si longtemps, on adressait des communiqués pour informer les médias qu’un directeur artistique quittait ou prenait ses fonctions. C’était avant. Aujourd’hui, un communiqué est tombé pour indiquer qu’un designer restait en place. Pourquoi pas ? Il est vrai que c’est devenu suffisamment rare ces derniers mois pour être souligné. Ainsi, ce lundi après-midi, Alessandro Dell’Acqua a été confirmé comme Directeur Artistique des collections féminines de la maison Rochas, un poste qu’il occupait depuis 2013.

Fondée en 1925 par Marcel Rochas au 100 rue du Faubourg Saint Honoré (avant d’être déplacée au 12 avenue Matignon jusqu’à la mort du Couturier Parfumeur en 1955, puis d’être définitivement installée durant les cinq décennies suivantes au 33 rue François 1er), la maison a connu de nombreux propriétaires. Notamment Hélène Rochas, dernière femme du couturier. C’est elle qui choisît d’installer la société rue François 1er dans l’hôtel particulier de son défunt mari. En 1971, celle qui était devenue la première femme PDG de France céda les Parfums Rochas au groupe Roussel-Uclaf puis au groupe Wella en 1987.

La mode fit son grand retour au sein de la maison en 1989 avec Peter O’Brien à la direction artistique. En 2003, Procter & Gamble racheta la marque. Olivier Theyskens fut nommé directeur artistique. Après une interruption des collections de prêt-à-porter décidée par l’actionnaire en 2006, la direction de la création revint à Marco Zanini deux ans plus tard. La direction de la parfumerie revint à Jean-Michel Duriez à partir de 2008. Hélène Rochas nous quitta en août 2011, laissant derrière elle le souvenir d’une vie de fastes.

Intégrer l’activité couture : une première dans l’histoire d’Interparfums

La marque Rochas est depuis mars 2015 la propriété d’Interparfums. Fondée par Philippe Benacin et Jean Madar en 1982, la société est bien connue pour créer, fabriquer et distribuer des parfums de prestige et des cosmétiques sur la base de contrats de licence mondiaux exclusifs. Interparfums s’occupe notamment des marques Montblanc, Jimmy Choo, Boucheron, Van Cleef & Arpels, S.T. Dupont, Karl Lagerfeld, Paul Smith, Repetto, Balmain, Coach, Lanvin et bien sur de Rochas. Avec une particularité cependant pour Rochas puisqu’Interparfums possède non seulement les parfums mais aussi la branche mode de cette auguste maison française. Une première. L'opération d’achat s’était alors élevé à 108 millions de dollars (102 millions d'euros), financée en totalité par la mise en place d'un prêt à moyen-long terme.

Pourquoi la mode alors que Rochas réalise la grande partie de son chiffre d’affaire (46 millions de dollars l’année dernière) quasiment autour du parfum (notamment les best-sellers Eau de Rochas et Rochas Man ) ? Pour exalter l’imaginaire régnant autour du couturier peut-être, ce qui est la meilleure de publicité possible sans doute, avant de faire de nouveaux lancements de fragrance en 2017. D’autant que cette modeste activité couture pèse peu : une quinzaine de licenciés pour les vêtements et accessoires (et un montant de royalties n’ayant jamais dépassé les 2 millions de dollars d’après le journal Les Echos). Peut etre aussi pour ne pas se laisser distancer le concurrent espagnol Puig, spécialiste du parfum qui a lui aussi conservé le prêt-à-porter de Paco Rabanne ou de Nina Ricci. L’apprentissage d’un nouveau métier par les géants du parfum ?

Crédit photo : capture d’écran Rochas.com défilé automne-hiver 2016-2017

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS