Virgil Abloh est le nouveau directeur artistique des collections masculines de Louis Vuitton

C’est la nouvelle que l’ensemble du sérail de la mode attendait avec fébrilité depuis quelques jours. Le suspense a pris fin ce lundi matin: le nouveau directeur artistique des collections masculines de Louis Vuitton sera Virgil Abloh. Chaleureusement accueillie sur les réseaux sociaux, ( une chaleur qui confine parfois à l’exaltation : un twittos déclare par exemple : “Virgil Abloh chez Vuitton, c’est comme Obama à la tète des Etats-Unis”), cette nomination s’inscrit dans un mouvement de fond général qui favorise d’une part l’union du luxe et du streetwear, et d’autre part, la mise en lumière de designer qui, au cours de leur carrière ont démontré une belle aptitude dans l’art de la collaboration.

Architecte de formation, ( il a également poursuivi des études d’ingénieur en génie civil au sein de l’université du Wisconsin) Virgil Abloh a largement bénéficié, au début de sa carrière, de l’amitié de Kanye West dont il est le conseiller artistique, pour briller sous la lumière des projecteurs. C’était en 2002, il avait alors 22 ans. Son rôle auprès du rappeur est capital puisqu’il s’occupe aussi bien du merchandising du label que de scénographie ou de design de pochettes d’album.

Ce natif de Chicago a connu la mode très tôt : en 2009, il inaugure dans sa ville natale son concept-store RSVP Gallery avant de fonder son premier label Pyrex Vision dédié originellement à la vente de t-shirts Champion et de chemises Ralph Lauren estampillié du logo Pyrex. Un certain sens de la collaboration s’installe déjà puisqu’il invite un florilège de personnalités en vue – de Kanye West à A$ap Rocky à imaginer des collections capsules. Colette est séduit. Il lance avec succès son label intitulé Off-White en septembre 2013. Dès lors il entre dans le radar du groupe LVMH : en effet, dès 2015, il est l’un des grands finalistes du prix LVMH qui récompensera finalement cette année là le créateur français Jacquemus et le tandem Marques’Almeida.

L’art des collaborations

Off-White est un label à l’esthétique clairement streetwear. Paradoxalement, l’inspiration du créateur vient des maisons de couture qui elles-même s’inspirent « de la rue ». Virgil Abloh reconnaitra lui-même qu’il s’est largement inspiré de la ligne « Join A Weird Trip » initiée par Nicolas Ghesquière pour la collection automne-hiver 2012-2013 de Balenciaga.

Virgil Abloh a tout ce qu’il faut pour séduire LVMH. D’abord, le créatif connaît bien la culture du groupe : il avait fait un stage chez Fendi en 2008. Ensuite, son gout pour les collaborations - Off-White s’est associé avec Nike, avec Jimmy Choo, avec le concept store Kith, avec Ikea etc – est propice à la formation d’images fortes, régulièrement renouvelables et immédiatement lisibles par la communauté Instagram. Une aptitude qui avait dans un autre temps permis à Marc Jacob d’inscrire Louis Vuitton dans l’ère de la modernité et du spectacle ; ou plus récemment, qui avait permis à Kim Jones de faire « exploser internet » grâce à la collaboration initiée entre Louis Vuitton et Suprême.

Credit photo : Virgil Abloh, Off-White AW2017, Catwalkpictures

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS