5 ans après le scandale, le Nord Marais est déterminé à renaitre de ses cendres

Le 3eme arrondissement parisien se souvient avec un vif déplaisir du calamiteux épisode de la Jeune rue. C’était un projet alléchant porté par Cédric Naudon, homme d’affaire inconnu -mais gourou convaincant – et surtout milliardaire fictif, qui consistait en l’établissement d’un axe gastronomique, écolo et design, avec 36 restaurants et commerces de proximité articulés autour de la rue du Vertbois. Le projet débuté en grande pompe en janvier 2014 se solda dans la douleur en mars 2015 avec cinq sociétés places en liquidation judiciaire et des dizaines de fournisseurs impayés. En additionnant les salaires des employés, le rachat des fonds de commerce, les dettes des fournisseurs et des producteurs, on estima le montant des impayés à près de 5 millions d'euros.

Malgré cette spectaculaire déconvenue, le quartier du Nord Marais, baptisé quartier du Vertbois croit à juste titre en sa bonne étoile. Il faut dire que l’emplacement, si parfaitement central, est superbe. Il est situé entre la place de la République et le musée des Arts et Métiers. L’architecture, l’histoire, l’atmosphère du lieu forment le terreau propice à l’expression d’un caractère singulier et à l’émergence de commerces innovants.

C’est en tout cas le pari que fait Patrizia France. Cette société intervient depuis 30 ans en tant qu’investment manager sur les marchés immobiliers européens. Les investissements directs et indirects en immobilier résidentiel et commercialde la division française de Patrizia représentent 1,4 milliard d’euros d’actifs sous gestion.

5 ans après le scandale, le Nord Marais est déterminé à renaitre de ses cendres

Quartier convivial pour les riverains et zone de destination

Lui-même résident du quartier Vertbois, Lionel Nicolas, Managing director de Patrizia France indique : « Nous voulons que Vertbois devienne un quartier convivial pour les riverains ainsi qu’une zone de destination. Nous voulons participer à l’essor de
ce quartier et nous proposons aux enseignes des services pour les aider dans leur installation. Dans
 ce projet, nous privilégions le long terme pour créer durablement un esprit Vertbois. »

Pour animer ce projet ambitieux, mais somme toute conforme à la vocation du lieu, un collectif a été mis en place pour générer des initiatives. Ce collectif, baptisé tout simplement Collectif Verbois a créé un plateforme participative : peopleofverbois.com sur laquelle sont développées les visions des acteurs et des personnalités du quartier qui comprend les rues du Vertbois, Volta, Vaucanson, Notre-Dame de Nazareth et Montgolfier.

5 ans après le scandale, le Nord Marais est déterminé à renaitre de ses cendres

Ces initiatives s’articuleront principalement au travers du prisme de la mode, de l’art de vivre ou du luxe. La cible visée: des passionnés d’innovation en quête d’excellence. Pour Patrizia, il s’agira concrêtement de mener à bien une redynamisation commerciale d’envergure, avec plus de 2400 m2 de surfaces réparties en 34 boutuques, en renfort des portagonistes historiques.

Le collectif s’ouvrira au fil des mois à de nouveaux résidents parmi lesquels figurent notamment le célèbre lunetier Maison Bonnet ou encore Ambassade Excellence: ce label fondé en 2014 est dédié au savoir-faire français. Il a ouvert les portes de sa boutique de 60 m2 au 18 rue de Verbois. Prochaine action en date: la Maison Lafont, plus ancien fabricant français de vêtements de travail, présente, en exclusivité mondiale la collection “Lafont 1844” réalisée en collaboration avec Louis-Marie de Castelbajac. Un showroom situé au 30 rue de Vertbois présentera jusqu’au 20 février prochain cette collection chargée de patrimoine et teintée d’authenticité.

Crédit photo: Vertbois Lafont X LMDC,maison bonnet, dr

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS