• Home
  • Actualite
  • Retail
  • Avec le "7e ciel", la seconde main devient un "axe stratégique" du Printemps

Avec le "7e ciel", la seconde main devient un "axe stratégique" du Printemps

By AFP

23 sept. 2021

Retail

Paris - “La seconde main est un axe stratégique important” du groupe Printemps, a déclaré son président Jean-Marc Bellaïche après l’ouverture mercredi du “7e ciel”, une section dédiée aux produits “luxe et designer” d’occasion dans son principal magasin parisien.

Cette nouvelle section de 1 300 mètres cubes, au sommet du bâtiment Mode Femmes de son vaisseau amiral, le Printemps Haussmann, sera dédiée à la mode circulaire, au vintage et à la seconde main.

La seconde main au Printemps Haussmann

“La seconde main est un axe stratégique important qui s’inscrit dans une stratégie plus globale pour retrouver de l’unicité et du ‘wahou’”, a affirmé sur BFM Business le président du groupe, arrivé à l’automne 2020, évoquant le caractère “instagrammable” de la vue depuis la coupole choisie. Ce rayon seconde main de luxe constitue la dernière trouvaille du groupe pour attirer des clients français mais aussi asiatiques, qui représentent une part énorme du chiffre d’affaires, quand ceux-ci pourront revenir en masse avec la fin des restrictions sanitaires.

Des “curateurs” sont chargés d’acheter des pièces parfois uniquement portées en défilé. Les particuliers ont la possibilité de vendre des vêtements d’occasion et de récupérer en échange des bons d’achat dans les magasins Printemps. Le groupe réalise, selon son président, une marge de “20-25 pour cent” en les revendant “à des prix plus accessibles”.

Si M. Bellaïche affirme que les magasins Printemps n’ont pas trop souffert de l’imposition du pass sanitaire en France, avec seulement “2 pour cent de clients recalés” à l’entrée du Printemps Haussmann, l’absence des touristes asiatiques, et notamment chinois, en raison de la crise sanitaire se fait toujours sentir. “On avait prévu que les touristes chinois reviendraient en début d’année prochaine, mais nous avons revu nos plans à la baisse”, a-t-il ajouté, disant espérer un retour des clients asiatiques au printemps. (AFP)

Crédit : Le Printemps