Champs Elysées : une avenue en plein renouveau

Après le concept 86Champs et le nouveau flagship Monoprix, Dior, Chanel, Lancôme, Bulgari et les Galeries Lafayette sont attendus pour ce printemps sur la plus belle avenue du monde. Ça se bouscule au portillon !

Quatrième artère commerçante la plus chère du monde avec un loyer moyen annuel de 16 350 dollars (14 440 euros) par mètre carré et par an, selon le classement annuel de la société de conseil en immobilier Cushman & Wakefield, les Champs-Elysées constituent toujours le meilleur emplacement dans la capitale pour toucher les touristes. Preuve en est, c’est ici que s’élaborent les flagships et autres nouveaux concepts des grandes enseignes de mode et mais aussi du luxe. Ainsi, depuis plus d’un an les inaugurations ambitieuses s’enchaînent renouvelant l’attractivité d’une artère qui n’a pas toujours été au top. Après l’ouverture en décembre 2017 du 86Champs, le lieu inédit associe L’Occitane et Pierre Hermé, J.M. Weston y a installé cet été son plus grand magasin au monde au n°55 (600 m²).

Champs Elysées : une avenue en plein renouveau

Des lieux d’expérience

A l’opposé d’autres artères de la capitale, on s’installe avant tout ici pour développer une image internationale tout en s’assurant de ne pas être déficitaire. A l’instar de Monoprix qui vient d’y rouvrir les portes de son magasin historique au numéro 52, l’heure est au relooking. Sur 2 000 m², l’espace s’est réinventé en concept lifestyle dédié à la mode, à la décoration et à la beauté pour séduire les Parisiens et surtout les touristes avec une offre « Gifting Paris » adaptée. Quant au géant américain Apple, il a jeté son dévolu sur un immeuble haussmannien au 114 de l’avenue pour y installer ses bureaux sur 6 étages et au rez-de-chaussée et au sous-sol un magasin de 1440 m², soit le quatrième Apple Store de la capitale mais aussi celui qui possède une cour intérieure transformée en un Forum, le plus grand de l’enseigne à ce jour qui accueille des séances gratuites Today at Apple.

Champs Elysées : une avenue en plein renouveau

Le retour du luxe

Mais le prochain visage des Champs Elysées devrait surtout être celui du luxe. De fait, autrefois vitrine des plus grands constructeurs automobiles (Mercedes, Toyota, Citroën ont déjà déserté les lieux), l’avenue opère un lifting de ses immeubles pour mieux séduire une nouvelle clientèle jeune mais surtout haut de gamme. Parmi les plans d’ouverture figurent deux flagships de sport : Adidas au 22 (janvier 2019) et Nike au 79 (4 300 m², de surface commerciale répartis sur cinq étages coiffés par un rooftop, le tout attendu pour fin 2019), les Galeries Lafayette au numéro 52 (anciennement Virgin Mégastore) dans un espace de 9 000 m² dédié à la mode, avec restaurant panoramique et boutique Chanel au rez-de chaussée (mars 2019), tandis que la griffe qui loue justement des bureaux dans les étages devrait y transférer son siège au printemps prochain. Autre opération dont la date n’a pas encore été confirmée : l’ouverture de Dior Couture au 127 devrait séduire une riche clientèle. Celle-ci appréciera la métamorphose de l’îlot du 50, avenue des Champs-Elysées dont l’immeuble haussmannien et Art Déco (20 000 m², de surface et 173 m de linéaire) accueillera un hôtel Sofitel cinq étoiles (100 chambres dont 17 suites, un bar, restaurant, un flasgship et des commerces en rez-de-chaussée). La terrasse de 2000 m², accueillera un restaurant panoramique, un hammam, un spa et une piscine à débordement. Last but not least, le cinéma UGC va céder sa place au profit de MK2 qui a imaginé un cinéma vertical de 1000 m², modulables répartis sur 5 étages. MK2 et Groupama rêvent d’ailleurs de créer ensemble un lieu culturel virtuel dans le tunnel de l’Arc de Triomphe tout proche. Les Champs Elysées s’annoncent incontournables.

Photos : Boutiques Apple, Monoprix et J.M. Weston ©DR

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS