Comment Videdressing se prépare à recevoir la collection Moschino pour H&M?

La collection Moschino [tv] H&M est disponible depuis ce matin dans une large sélection de boutiques de l’enseigne suédoise mais aussi sur le site H&M.com. Dessinée par Jeremy Scott, directeur artistique de la maison Moschino depuis 2013, cette collection capsule devrait remporter en toute logique un vaste succès commercial, comme toutes les “collaborations designer” initiées par H&M depuis 14 ans. Pour rappel, l’enseigne avait en 2014 électrisé les fans de la mode en proposant une collaboration avec Karl Lagerfeld: 30 pièces exclusives en noir et blanc, de 19,90 à 149,90 euros. Du jamais vu à l’époque. En général, la plupart des articles issus de ces collaborations s’arrache le jour même et sont très rapidement en rupture de stock.

Une bonne affaire pour certains. En ce qui concerne cette énième collection capsule du géant de la fast fashion, les fans de vêtements-créateurs à prix relativement modiques ne sont plus les seuls à être sur le pied de guerre. Les plateformes collaboratives de seconde main se préparent elles aussi. Non pas à acheter mais à recevoir les articles issus de cette collaboration. Ces plateformes sont en effet devenu un lieu de revente très fréquenté lorsqu’il s’agit de trouver des articles en rupture de stock dans le commerce traditionnel, et à des prix parfois bien supérieurs. De là à parler de bon placement, il n’y a qu’un pas que n’hésite pas à franchir Videdressing, la première market place française d’achat et revente d’articles de mode et de luxe entre particuliers, créée en 2009 par Meryl Job.

Cette plateforme française, qui s’enorgueillit d’accueillir 1,5 million de membres, dresse le même constat lors du lancement de chaque nouvelle collection capsule : denombreux articles vont faire leur apparition sur le marché de la seconde main, tandis que leurs prix de vente vont subir une inflation parfois importante, tant la demande est élevée. Chiffre frappant pour une plateforme dédiée à la seconde main : 25 pour cent des articles en vente sur Videdressing sont neufs. « Dès novembre 2015, le succès de la collaboration H&M x Balmain a posé les jalons de ce phénomène : le mois suivant le lancement, près de 900 articles issus de la collection ont été mis en ligne sur Videdressing, pour une valeur totale de plus de 230.000 euros. Alors que la réduction moyenne des articles vendus sur Videdressing atteint 67 pour cent, ces articles neufs H&M x Balmain sont vendus à seulement 11 pour cent de réduction en moyenne, par rapport à leur prix boutique ».

Comment Videdressing se prépare à recevoir la collection Moschino pour H&M?

« Des pièces qui prennent de la valeur »

D’autres exemples viennent confirmer cette tendance, comme la collaboration Adidas x Kanye West. Deux pics de mise en vente sont remarqués en novembre 2017 et septembre 2018, correspondant respectivement à la sortie de la basket Yeezy Boost V2, dessinée par le rappeur américain, et sa remise en stock en boutique. En septembre 2018, les mises en vente de Yeezy triplent par rapport au mois précédent avec plus de 70 pour cent de baskets déclarées neuves. Même constat pourla basket Triple S de Balenciaga. Cette sneaker haute-couture, dévoilée en septembre 2017 lors du défilé homme automne/hiver, est devenue une pièce très prisée de la Fashion sphère, constamment en rupture de stock chez la marque. Vendues initialement 695 euros, elles sont souvent proposées à un prix deux fois plus élevé sur les plateformes de mode d’occasion. « Sur Videdressing, ce modèle se vend en seulement 12 jours, contre 52 jours en moyenne pour l’ensemble des baskets haut de gamme et luxe ».

Videdressing l’affirme : certaines pièces de luxe sont devenues un véritable investissement, sur lesquelles les acquéreurs peuvent faire une plus-value à la revente en seulement quelques années. Ce phénomène s’explique par plusieurs critères : l’inflation des prix, les évolutions du marché, mais aussi les tendances qui génèrent une demande parfois bien supérieure à l’offre. Ainsi, un modèle comme l’iconique sac Birkin d’Hermès voit chaque année son prix s’envoler de 16 pour cent en moyenne, d’apres une étude menée par le site de vente de sac de luxe Baghunter. Sur Videdressing, le record de vente a été établi en 2017 lorsqu’un modèle en alligator s’est vendu à 39.000 euros sur la plateforme. Il en va de même pour le sac Chanel 2.55, dont le prix de vente moyen sur Videdressing a augmenté de 15 pour cent entre 2016 et 2017, restant cependant bien inférieur au prix boutique qui s’élève à 4.800 euros. D’ailleurs, le prix de vente le plus élevé pour ce modèle a été enregistré sur la plateforme en juillet 2017 à 3.900 euros. Parmi les pièces les plus recherchées actuellement, figurent les créations Céline. Pas n’importe lesquelles cependant. Le nouvel ADN de la marque impulsé par Hedi Slimane aurait créé une nostalgie des créations de Phoebe Philo :le prix moyen des anciens articles de la marque vendus sur Videdressing s’est en effet envolé de 50 pour cent entre septembre et octobre 2018.

Credit photo : H&M.com

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS