Commerces de proximité : la mode en chute libre

Une étude réalisée par Laurent Davezies, Professeur au CNAM et expert indépendant dans le domaine de l’économie, pour le compte du Conseil du Commerce de France (CDCF) révèle que le commerce de proximité (comprenant le commerce de détail et l’artisanat commercial) créée continue de fournir de nombreux emplois en France. Ces commerces sont d’autant plus vitaux qu’ils apparaissent, d’après l’étude, comme des puissants remparts face à la crise et de véritables partenaires des territoires.

« Les commerces participent à la dynamique de l’emploi, proclame William Koeberlé, Président du CDCF qui ajoute : « les commerces sont avant tout de véritables partenaires des territoires, qui en attirant la consommation, créent de l’activité, contribuent à animer les centres-villes et maintiennent ainsi le lien social ». Malgré tout, ce dynamisme cache des disparités car, d’une part, les petits commerces sont en difficulté, et d’autre part, les créations d’emplois se font surtout dans les commerces de détail alimentaire, principalement les supermarchés. Pour les commerces de détail dédiés à la mode, au contraire, c’est la douche froide.

Les chiffres sont parlants : « Avec 99 464 emplois créés en net sur la période 2007-2018, le commerce de détail et l’artisanat commercial fait deux fois mieux que l’emploi salarié privé », se félicite le CDCF. Ce chiffre à première vue satisfaisant mérite d’être décortiqué. C’est en fait 106610 emplois nouveaux qui ont été créés dans le commerce de détail alimentaire, en grande partie dans les supermarchés. Pour les autres activités, on a plutôt affaire à des destructions d’emplois au cours de la dernière décennie.

Le secteur de la mode affiche en effet un mauvais bilan. Le commerce de détail de l’habillement et chaussures en magasin perdu 1936 établissements au cours de la dernière décennie. Cela signifie que 6545 emplois ont purement et simplement disparus. Ce n’est pas le seul secteur touché par les déconvenues : le commerce de détail de livres et presse perd de son coté 2000 points de ventes et près de 4000 emplois.

Photo : Unsplash

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS