Discrètement mais surement, Dior s’impose dans l’univers de la haute horlogerie

Les marques de mode, plus précisément les maisons de mode tirant leur essence de la haute couture, semblent avoir des affinités particulières avec l’horlogerie de prestige. Chanel la première a réussi à prendre la parole dans ce milieu très compétitif notamment avec le succès de la J12 au début des années 2000. La maison de la rue Cambon présentera d’ailleurs cette semaine au salon Baselworld, en Suisse, une revisite de ce modèle iconique.

Le succès de Chanel a attiré les regards des autres maisons de mode. Nombreuses sont celles qui ont essayé de reproduire cette équation. Mais quasiment aucune n’a réussi à y parvenir : l’exemple le plus frappant est celui de Burberry qui après quelques saisons passées dans les sphères de la haute horlogerie mécanique, a préféré se retirer du jeu. Les seuls autres véritables succès en la matière viennent de maisons françaises. On pense à Hermès et à Louis Vuitton. Une autre maison tire particulièrement son épingle du jeu: il s’agit de Dior.

En effet, la maison de l’avenue Matignon a su fortifier, au fil des années, avec persévérance et sérieux, une offre qui est non seulement d’une qualité de fabrication remarquable, digne des plus grandes manufactures, mais aussi une proposition unique, d’autant plus appréciée qu’elle tire systématiquement la substance de son style de l’univers de Monsieur Dior. Cette inventivité maitrisée, ce respect des codes de la maison ont été adoubés par les critiques pourtant sévères du milieu, mais plus important encore, par le public. De nombreuses nouveautés, présentées par la maison la semaine dernière à Paris sont déjà quasiment sold out.

Un service de création sur mesure pour la montre Dior Grand Bal

Discrètement mais surement, Dior s’impose dans l’univers de la haute horlogerie

Pour parachever cette réussite discrète mais totale, Dior Horlogerie a décidé de marquer un grand coup cette année en proposant un service de création sur mesure permettant de choisir chaque élément - du cadran à la masse oscillante - de la montre Dior Grand Bal. Cette montre doit sa naissance à la création en 2011 du calibre “Dior inversé 11 ½”. L’élément le plus spectaculaire de ce calibre, c’est sa masse oscillante. Habituellement, la masse oscillante est située dans le fond de la boite, au dos de la montre. Ici, grâce au “calibre inversé”, elle évolue sur le cadran, évoquant avec pertinence le tournoiement d’une robe de bal. Cette évocation est rendue d’autant plus frappante par le fait que la maison parisienne propose des masses oscillantes brodées d’or ajouré, constellées de plumes véritables. Motif résille, drapé, plissé soleil, ruban: la technique horlogére est au service de l’évocation : on songe ici à l’univers de la couture, à l’enfance normande de Christian Dior passée auprès des couturières du manoir familial, aux petites mains des ateliers parisiens du Couturier.

Disposés dans un coffret prestige, tous les éléments qui composent ce modèle unique seront dévoilés étape par étape. Chaque cliente aura le choix entre 525 Masses oscillantes, 16 lunettes et boites, 42 cadrans, 16 fonds de boites et 37 bracelets, soit 200 millions de possibilités.

Tout d’abord, il faudra choisir son boîtier (en or ou en acier), puis sa lunette sertie de diamants tantôt ronds, tantôt baguette qu’on assortira suivant sa propre sensibilité avec un cadran en laque colorée, en nacre ou encore en pierre de divers coloris, comme l’opale, la turquoise veinée, la malachite et bien d’autres encore. Viendra ensuite le choix décisif de la pièce maîtresse*,*c’est à dire la masse oscillante. Elle sera bien évidemment customisable dans ses plus infimes détails, du motif au sertissage en passant par la teinte. Le fond du boîtier aussi pourra être rendu unique : gravé d’un texte ou d’une constellation symbolisant un signe du zodiaque. Un vendeur eu un designer du studio de création Dior accompagneront la réalisation et la présentation de ce service. Il faudra ensuite 5 mois aux horlogers de la maison pour réaliser le modèle choisi. La encore, Dior a fait le choix pertinent de délaisser le temps court pour le temps long, plus propice à l’émerveillement et à l’extraordinaire, ultimes refuges du luxe véritable.

Crédit photo : Dior, dr

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS