« Front de Mode » reçoit le soutient de François-Henri Pinault

La créatrice Sakina M’Sa vient d’inaugurer une vitrine parisienne dédiée à une mode plus responsable. Baptisée Front de Mode, celle-ci est sous le parrainage de François-Henri Pinault, PDG du groupe Kering.

Après la fièvre de l’inauguration mercredi 24 juin en soirée, l’homme arrive le jeudi après-midi à 14h en toute discrétion au 42 rue de Volta à Paris (3e arrondissement). François-Henri Pinault, ou FHP comme on le surnomme, a mis un point d’honneur a venir voir Front de Seine dont il se dit le parrain. « Depuis 2010 (date à laquelle Sakina M’Sa a reçu le Prix de la fondation Kering pour la dignité des femmes), le groupe encourage et soutient les projets de la créatrice. D’ailleurs, plusieurs marques du groupe (La redoute, Puma) ont collaboré avec elle, explique le PDG de Kering (ex PPR propriétaire notamment de Gucci, Saint Laurent, Stella McCartney). Aujourd’hui, j’ai souhaité parrainer l’ouverture de Front de Mode car la boutique incarne des valeurs fortes que nous défendons, en faisant rimer mode et durable. Enfin, elle mène chacun de ses projets avec un enthousiasme communicatif, fait preuve de créativité et d’imagination, des qualités chères à notre groupe ». Inspection des marques, échanges, l’homme aurait même proposé de réfléchir afin que quelques noms du groupe puissent figurer sur les portants aux côtés de la sélection officielle.

200 mètres carrés dédiés à la mode et au partage

Une sélection qui ne laisse rien au hasard et qui a été effectuée par une commission (notamment aux côtés de la créatrice, Virginie Maunier du bureau Lambert et associés, Vincent Grégoire de l’agence Nelly Rodi). « Pour chaque nom, le style prime mais il faut aussi un vrai engagement en terme de développement durable et surtout un prix cohérent », souligne Sakina M’Sa. De fait, pour figurer en boutique, les marques doivent répondre à au moins un des trois piliers du Développement Durable établi par Front de Mode : une approche responsable de la production ; le respect de l’environnement, notamment dans le choix des matières ; enfin une ambition sociétale et culturelle, en particulier dans l’aide à la réinsertion des individus.

« Front de Mode » reçoit le soutient de François-Henri Pinault

En rayon, cela donne un mix de griffes écolos, made in France, faites mains et/ou en matériaux récyclés et surtout toutes très créatives. En mode figurent : Léa Peckre, Christine Phung, Luz, Katharine Hamnett, Naco Paris, Andrea Crews, Misericordia, Pic de Nore… Côté accessoires, place aux lunettes Rezin, aux bijoux de Clémentine Henrion et Regina Dabdab, aux souliers Atelier Thersi, aux sacs De Gris, aux foulards Epolet ou encore aux planches de surf Exocet. Dès l’entrée, figurent aussi un choix de cosmétiques bio (Absolution, Nomioë, parfums Honoré des Prés et vernis Kure Bazaar). Soit plus de 50 marques ! Et le lieu doit encore accueillir d’autres surprises. « Nous allons ouvrir un espace de coworking ainsi qu’un petit café proposant boissons bio et petites madeleines gluten free », poursuit Sakina M’Sa.

Un engagement sans faille

Bien plus qu’un énième magasin multimarque, n’employez pas non plus le mot de concept store pour parler de Front de Mode. « J’emploie le terme de magasin de détail, je tiens à cette appellation à la française », souligne Sakina M’Sa. Ce petit bout de femme, née aux Comores, se bat d’ailleurs depuis des années pour imposer ses idées. De fait, celle-ci est engagée depuis 2002, date à laquelle elle a lancé sa collection éponyme réalisée à partir de tissus recyclés provenant de célèbres maisons de couture. Suit quelques années plus tard, la deuxième ligne intitulée Blue Line qui est quant à elle développée avec un mélange de bleus de travail recyclés. L’ensemble se veut une société solidaire avec un agrément Entreprise d’Insertion (EI) et une boutique voit le jour rue des Gardes à Paris (18e arrondissement). Son talent se voit même récompensé à de multiples reprises (Grand Prix de la Création de la Ville de Paris, Prix élan de la mode éthique par la Fédération Française du Prêt-à-porter). Aujourd’hui, Sakina frappe donc fort avec ce nouveau projet qui a pris trois ans à éclore. « Il a bien sûr fallut trouver le financement, puis le local mais surtout construire une offre cohérente ». Et le futur devrait permettre de déployer le concept Front de Mode à plus grande échelle. « Nous visons une présence sur le Net et prévoyons de franchiser des boutiques qui se reconnaîtront dans notre message social et solidaire », conclue Sakina M’Sa. L’appel aux candidats est lancé !

PHOTOS :
-Sakina M’Sa aux côtés de François-Henri Pinault en visite chez Front de Mode.
-Intérieur de Front de Mode et collection Blue Line.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS