Le Bon Marché sous le signe de l’expérience en 2020

Le Bon Marché Rive Gauche et La Grande Epicerie de Paris vont proposer en 2020 une série d’évènements artistiques, musicaux, culturelles qui fera écho aux temps forts commerciaux des deux établissements appartenant au groupe LVMH. Ces rendez -vous – « les off » - seront placés sous le signe de l’expérience. Dévoilé le 11 janvier prochain, le premier opus célèbrera l’emblématique et traditionnel « mois du blanc ». Il convoquera tous les sens, de la musique aux papilles.

Cette vaste programmation constitue en quelque sorte un retour aux sources. « Le OFF du Bon Marché Rive Gauche et de La Grande Epicerie de Paris perpétuent la dimension culturelle unique qu’avaient imaginée au XIXe siècle les époux Boucicaut » déclare Patrice Wagner, Président Directeur Général du Groupe Le Bon Marché. Il est bien vrai que l’enseigne fondée en 1838 par les frères Videau et qui était alors qu’une grande boutique de mercerie ne prit son véritable essor qu’en 1852, date à laquelle les fondateurs s’associèrent à Aristide et Marguerite Boucicaut. Le couple mit au point de nombreux concepts, totalement inédits et révolutionnaires. La plupart de ses innovations, largement reprises depuis 150 ans par les grands magasins du monde entier, ont été décrites par Emile Zola dans son roman Au Bonheur des Dames : vaste assortiment, prix fixés à l’avance et indiqués sur une étiquette, mise en scène fastueuse de la marchandise, salon de lecture pour faire patienter les maris, galerie de tableaux pour agrémenter la visite, réclames inventives, livraisons à domicile. Le couple Boucicaut ne se contente pas de fournir des marchandises, il exalte le plaisir de la consommation dans un environnement agréable et propice à la frénésie d’achat. L’élaboration d’expositions grandioses fut un certain temps abandonné par le Grand Magasin qui à partir des années 90 est revenu progressivement à sa vocation originelle.

Remise en question

‘A travers ces nouveaux rendez-vous, notre magasin confirme sa capacité à toujours surprendre ses clients en leur faisant vivre des moments et expériences uniques, précise Patrice Wagner qui rend hommage pour l’occasion à la formidable implication des équipes « dont l’énergie n’a d’égale que l’audace ». Le designer Oki Sato sera le premier invité à exprimer son tempérament dans le cadre de cette programmation. Il a imaginé une installation, baptisée « ame nochi hana » qui signifie « fleurs de pluie », qui se développera sous la verrière, dans les vitrines et aux différents étages afin de multiplier les sources d’émerveillement.

Les off s’articuleront également autour de concerts imaginés comme des performances orchestrées par Emmanuel Oriol et Arthus Dubois, d’ateliers artistiques dédiés aux enfants, de rencontres étudiantes donnant lieu à un concours, mais aussi de visites guidées. On appelle ces visites des « conversations ». Elles prendront la forme d’une flânerie culturelle, emmenée par le journaliste Yves Mirande qui le temps d’un petit déjeuner ou d’un cocktail, abandonnera sa plume pour échanger avec un public tout en parcourant le magasin. *« La relation très privilégiée qui existe entre Le Bon Marché et ses clients représente une source constante de remise en question » *analyse Frédéric Bodenes, Directeur Artistique et Image du Bon Marché Rive Gauche.* Cette relation, il faut la préserver, la pérenniser et surtout la faire évoluer avec l’air du temps, en étant toujours plus créatifs. Les OFF en sont une bonne illustration : ils s’inscrivent dans des partis pris audacieux, inspirés par cette complicité unique » *analyse Frédéric Bodenes, Directeur Artistique et Image du Bon Marché Rive Gauche.

Crédit photo : Le Bon Marché Rive Gauche

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS