Le Printemps Haussmann ouvrira le dimanche à partir de mars

C’était le dernier grand magasin parisien a ne pas avoir signé un accord sur le travail dominical. L’accord signé le 30 décembre et annoncé le 2 janvier par les syndicats met fin à cette situation et permet au Printemps de s’adapter à la nouvelle donne déjà appliquée par ses concurrents, à savoir : le BHV, les Galeries Lafayette et le Bon Marché Rive Gauche. Le célèbre grand magasin du boulevard Haussmann ouvrira donc lui aussi ses portes le dimanche, à partir du mois de mars prochain.

La loi Macron permet aux commerces situés dans les zones touristiques internationales d’ouvrir tous les dimanches de l’année à condition qu’un accord soit trouvé avec les syndicats. Les autres enseignes peuvent elles aussi ouvrir le dimanche; mais pas toute l’année: seulement douze fois par an; ce sont les dimanches dits “du maire”. Le Printemps indique que ce travail dominical se fera sur la base du volontariat et qu’il donnera droit à une majoration de salaire de 100 pour 100, ainsi qu’à un repos compensateur et à une allocation de 60 euros d’aide à la garde d’enfants. Le Printemps de Deauville, de Marseille et de Cagnes-sur-Mer sont également concernés par cet accord.

Travail le dimanche : des débats houleux

Pour chacun des grands magasins suscités, les négociations avec les syndicats ont été laborieuses, voire même houleuses dans certains cas. Le débat faisait rage. La question du travail dominical a connu de nombreux rebondissements. Les sceptiques affirmaient que le chiffre d’affaires des magasins, réparti sur davantage de jours, fragiliserait les petits commerces et que l’extension des plages d’ouverture ne créerait pas de demande supplémentaire. D’une manière générale, il est vrai que les grandes enseignes rechignent à donner des chiffres de vente trop précis pour leur activité dominicale. Les partisans de l’ouverture le dimanche insistaient quant à eux sur le fait que le e-commerce, lui, ne fermait jamais ses portes.

Tous ces préventions sont tombées face à la baisse des flux touristiques liés aux attentats : le consensus règne désormais sur le fait que l’ouverture dominicale ne pourra être que bénéfique au commerce en général, à la fois du point du vue du vendeur que du client. Le BHV (qui appartient au groupe Galeries Lafayette) avait été le premier des grands magasins parisiens à signer, au printemps dernier, un accord sur le sujet. Il avait été suivi par les Galeries Lafayette du boulevard Haussmann (qui ouvrira le dimanche dès ce mois de janvier) et par le Bon Marché (propriété du groupe LVMH). Cet accord signé par le Printemps et les syndicats devrait permettre l’embauche de 120 à 170 personnes.

Crédit photo: www.printemps.com

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS