Les Galeries Lafayette pourraient fermer plusieurs magasins

Dans son édition datée samedi, le quotidien Le Monde révèle que le groupe Les Galeries Lafayette pourrait fermer plusieurs de ses boutiques en France. Les Trois magasins (sur les 59 du groupe dans l’hexagone) de Lille, Thaïs et de Béziers, seraient particulièrement sur la sellette même si aucune information officielle n’a pour l’instant été communiqué.

A chaque ville, une situation différente : pour le magasin de Lille, ouvert en 2007, et qui emploie 150 personnes, le bail conclu avant la crise économique avec la foncière Pramerica a été résilié, un an avant son terme initialement prévu en mars 2016. Le Monde révèle que la direction de ce point de vente très (trop ?) haut de gamme par rapport à son emplacement, tente depuis des mois de renégocier à la baisse un loyer jugé trop élevé. Les Galeries Lafayette de Lille, qui doivent affronter la rude concurrence du Printemps (solidement implanté dans la métropole et dans les habitudes des Lillois), n’ont jamais été rentables : depuis l’inauguration en 2007, le magasin a perdu 50 millions d’euros. Le quotidien laisse entendre qu’une solution alternative à la fermeture pure et dure, comme par exemple un déménagement à une adresse moins onéreuse, pourrait néanmoins être envisagée.

La réduction d’effectifs pourrait concerner de 100 à 200 personnes

Pour le magasin de Thaïs (dans le Val-de-Marne), situé dans le centre commercial de Belle-Epine, et employant 200 personnes, une réunion exceptionnelle s’est tenue jeudi 12 mars pour évoquer la situation économique, toujours d’après les informations du Monde. La encore plusieurs hypothèses comme par exemple l’ouverture le dimanche et la fermeture du sous-sol.

A Béziers (dans l’Hérault), le maire d’extrême droite Robert Ménard a d’ores et déjà préempté les murs du magasin. La ville avait déboursé 2,3 millions d’euros pour acquérir le bâtiment du centre-ville encore loué à l’enseigne. Un appel d’offres serait déjà prévu pour trouver un autre locataire. Toujours selon les sources du Monde, la réduction d’effectifs envisagée au siège parisien pourrait concerner de 100 à 200 personnes sur un total d’un peu plus d’un millier.

Cette série de fermetures éventuelles ne doit pas cependant faire oublier le fait que Philippe Houzé, le président du directoire du groupe, compte parallèlement mener une politique d’ouvertures importantes comme celle de Marseille, dans le centre commercial et de loisirs Carré Sénart, et surtout, sur les Champs Elysées en lieu et place du feu Virgin.

L’an dernier, les Galeries Lafayette (en incluant les cinq boutiques internationales) et le BHV ont réalisé 3,2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, dont 1,7 milliard pour Haussmann qui réalise à lui tout seul la moitié du chiffre d’affaires mais aussi du bénéfice. La clientèle étrangère contribue à 50 pour cent du chiffre d’affaires de ce magasin. En pourcentage, la part de la clientèle chinoise des Galeries Lafayette du boulevard Haussmann représente 25 pour cent.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS