(publicité)
(publicité)
Les Galeries Lafayette sortent le grand jeu pour les 70 ans de Christian Dior

Cette année, la Maison Dior fête ses soixante-dix ans. Un anniversaire célébré avec éclat par la capitale française, au travers notamment d’une exposition Christian Dior, couturier du rêve, qui se tient jusqu’au 7 janvier prochain au Musée des Arts décoratifs ; exposition véritablement somptueuse dont le vif succès confirme l’intérêt et l’affection dont jouit cette grande maison de couture auprès des parisiens.

Les Galeries Lafayette sortent le grand jeu pour les 70 ans de Christian Dior

L’opération initiée par les Galeries Lafayette s’adressera quant à elle plus volontiers à un public international, tout en profitant de cette aura de prestige émotionnel et patrimonial savamment exaltée par l’exposition du musée des Arts Décoratifs. Il s’agit d’une opération d’envergure qui s’étalera du 20 septembre au 10 octobre et pour laquelle le célèbre magasin du boulevard Haussmann a mis les petits plats dans les grands pour fêter le mythe Dior.

« La couleur des rois de France »

Jugez plutôt : 11 vitrines, une myriade de produits exclusifs (parmi lesquels on peut citer un Sac Lady Dior en veau lisse noir brodé du motif « La lune dans mes yeux », un Mini sac Lady Dior en veau lisse noir imprimé et brodé du motif « I feel blue », un Sac besace en veau lisse noir peint à la main du motif « La lune dans mes yeux », des lunettes, des bougies, une paire de bottines en tulle plumetis ornée de broderies fils et perles dorées, un carré bleu marine en twill de soie, des bijoux et une montre), une prise de parole sous la Coupole et une exposition à la Galerie des Galeries.

Les Galeries Lafayette sortent le grand jeu pour les 70 ans de Christian Dior

Baptisée « I Feel blue », cette exposition laissera découvrir douze silhouettes bleues imaginées par Monsieur Dior et issues des archives de la Maison. Une thématique idéalement choisie : d’une part, le couturier manifesta au cours de sa relativement courte carrière - depuis le manteau en lainage marine Doris, de la première collection, celle du New Look, en 1947, jusqu’à Billet Doux, une robe d’après-midi en damassée de soie bleue aux motifs de roses dessinée en 1957 - une prédilection appuyée pour cette teinte dont il disait dans son dictionnaire des couleurs « « Parmi toutes les couleurs, seul le bleu marine peut rivaliser avec le noir et présenter les mêmes atouts » , mais aussi, comme le souligne opportunément le communiqué de presse du grand magasin, parce que c’était la couleur privilégiée des rois de France. Une manière comme une autre de rappeler à quel point Dior se confond désormais aux figures les plus illustres du roman national français.

Crédit photo : Les Galeries Lafayette, dr