Dans un contexte de « décroissance » (les prévisions de l’Institut Français de la Mode font état d’un recul de la consommation d’habillement de 1 pour cent pour 2019 et de 0,8 pour cent pour l’année 2020, les très grandes surfaces, grands pourvoyeurs d’habillement, ont en grande difficultés en France, selon le quotidien économique Les Echos. Le quotidien s’appuie sur une enquête du magazine professionnel « Linéaires » qui souligne que Carrefour, Auchan, Casino ont perdu des centaines de millions d’euros de chiffre d’affaires, tandis que leur rentabilité s’est lourdement dégradée. Carrefour, Auchan et Casino ont perdu 2, 7 milliards d’euros entre 2014 et 2018. Dont 1 milliard pour les deux premières enseignes, des chiffres obtenus de source syndicale.

Selon les derniers chiffres livrés par l’Observatoire économique de l’Ifm, le recul des ventes des hypers et supermarchés a atteint 6, 6 pour cent en juin, et 5, 5 pour cent en juillet. Le tout, comme le signale Lucas Delattre, professeur à l’Ifm, dans un environnement global de « déconsommation » de mode qui a touché 42 pour cent des consommateurs en 2019.

Le modèle des hypermarchés mis à mal

En cause, le changement des comportements du consommateur, qui tend de plus en plus à privilégier les supermarchés de proximité et bascule vers le e-commerce pour ses achats non - alimentaires. Linéaires souligne aussi que sur les 191 enseignes du parc Carrefour, « 89 magasins seraient déficitaires », ce que le groupe ne commente pas. Un plan d’action est prévu. Baptisé « Rebond », il concerne 41 hypermarchés et préconise un modèle opérationnel qui autonomise les directeurs des sites, sur le terrain pour leur laisser une plus grande marge de manœuvre pour redresser la rentabilité. Au menu également chez Carrefour, depuis 2018, l’investissement sur la relance de la compétitivité et des prix, ainsi que la réduction de certaines surfaces de ventes. Il y a urgence.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS