Paddock : le premier outlet parisien ouvre ses portes

Dans un nouveau quartier en plein essor de la Seine Saint-Denis, à Romainville, l’outlet à ciel ouvert aménagé par le groupe Fiminco regroupe 75 magasins mêlant Style, Art et Food.

Le communiqué place le décor : « Paddock est à Paris, ce que Williamsburg est à Brooklyn ». La barre est placée très haut car les enjeux sont grands. Le site, installé à Romainville, à 300 mètres du métro Bobigny – Pantin – Raymond Queneau (ligne 5) à deux pas du canal de l’Ourcq, redonne vie au quartier de l’Horloge.

Un lieu historique

Dès la fin du 19ème siècle, ces bâtiments en briques et à colombages du quartier industriel de la ville abritaient mille chevaux de la ville de Paris. En 1910, Gaston Roussel, nommé vétérinaire des lieux, soigne les chevaux qui relient Pantin et la Gare du Nord. C’est au niveau de l’actuel numéro 60 de l’avenue qui porte son nom, qu’il invente l’Hemostyl, médicament destiné à combattre l’anémie. Ainsi naissent les laboratoires Roussel, devenus le groupe Sanofi depuis 2011. Le laboratoire pharmaceutique va marquer l’activité économique de Romainville jusqu’à la dernière fermeture d’usine il y a 6 ans. Aujourd’hui, c’est dans les anciennes écuries, dont une partie a été restaurée, que les 17.000 mètres carrés de boutiques et 4.000 mètres carrés de restaurants vont prendre place.

Paddock : le premier outlet parisien ouvre ses portes

Une offre mode et seconde main

Au sein de l’offre Style, on retrouve de grands noms de la mode dont Etam et Undiz (réunis sur 350 mètres carrés), Dim, Galeries Lafayette Outlet qui propose là sa plus grosse unité de déstockage française (1.200 mètres carrés), une boutique adidas/Reebok (1.000 mètres carrés), Marie Sixtine, Suncoo, Sud Express, US Polo, Geographical Norway, Yves Delorme ou encore Kidiliz avec toutes ses marques pour enfants. Tandis que, Paddock Paris mise aussi sur le seconde main et le vintage en présence de Kilo Shop et Kiliwatch. Si pour l’instant, 65 pour cent des surfaces sont commercialisées, le promoteur Fiminco prévoit d’atteindre les 100 pour cent d’ici l’été 2020. Objectif : capter 3,5 millions de visiteurs par an.

Paddock : le premier outlet parisien ouvre ses portes

La création en bonne place

Dans ce quartier où la Tour de l’Horloge est un phare, l’activité est en plein essor et l’heure est au changement. Ainsi, plus de 2.000 nouveaux logements conçus par l’architecte Jean-Michel Wilmotte sont en cours de commercialisation à moins de 300 mètres de Paddock Paris ; tandis qu’un hôtel Ibis Style de 120 chambres va également ouvrir début 2020. Enfin, l’art et la création devraient drainer un autre type de clientèle grâce à la création d'un tout nouveau centre d’art contemporain lui aussi développé par Fiminco. Sur 46.000 mètres carrés, celui-ci regroupera des galeries d'art, l'association Jeune Création, bientôt la Fondation Fiminco et ses 18 artistes en résidence, ses espaces d’exposition, le Fonds régional d’art contemporain (FRAC) d’Île-de -France et la Parsons Paris School of Design. Situés entre la capitale et l'aéroport Charles de Gaulle, les lieux comptent aussi sur les visiteurs venus du Moyen-Orient et d'Asie, dont les touristes indonésiens, coréens et surtout chinois. Dores et déjà pour se faire connaître, l’Outlet vient de lancer une grande campagne d’affichage en Île-de-France, prochainement relayée dans la presse, les transports en commun.

Paddock : le premier outlet parisien ouvre ses portes

Photos : Paddock Paris – Le site pendant les travaux - Paddock Paris, campagne de communication - Les locaux commerciaux.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS