Quel futur pour le magasin ?

Plus écologiques, plus interactives, plus de services, plus d’originalité et de sur-mesure, les shoppers de demain attendent plus de nouveautés des boutiques. Le point avec l’étude Axis / IPSOS présentée lors de la Paris Retail Week.

L’avènement du e-commerce a bouleversé le parcours d’achat et conduit les retailers à repenser le rôle de la boutique. « Pour qu’elle continue d’exister, elle doit se transformer pour accentuer sa valeur ajoutée et sa différence avec l’expérience de la vente en ligne, rappelle Azad Khamooshi, business developer retail chez Axis Communications. Les experts Retail multiplient les études pour définir les prédictions sur les transitions à mener et s’accordent sur 4 tendances : le magasin du futur sera phygital, expérientiel, connecté et “services centric“.

Quel futur pour le magasin ?

La complémentarité du physique et du digital

Présentés lors de la Paris Retail Week, les résultats de l’étude Axis / IPSOS ont pour objectif d’identifier et d’analyser les facteurs indispensables pour améliorer la conversion et le trafic en magasin. Pour mener à bien celle-ci, un feedback consommateurs (30 participants pendant 4 jours) a été recueilli. « Celui-ci est essentiel quand on sait que 81 pour cent des clients ont besoin de se sentir bien dans le magasin pour convertir », rappelle l’expert, donc acheter. Et contre toute attente, plus de la moitié des shoppers interrogés pensent que le magasin physique et le site internet sont complémentaires. Mieux, ils cherchent à tirer le meilleur parti des deux pour réaliser leurs achats. Dans les faits, ils visitent les magasins de retail mode, sport et beauté pour y faire un achat, mais aussi pour y faire du repérage, flâner, soit une opportunité pour les capter et les retenir pour un potentiel achat.

Plus d'interaction

Pour autant, les consommateurs sont moyennement satisfaits de l’expérience en magasin aujourd’hui. Si la relation à la force de vente leur convient, en revanche c’est l’aspect outils digitaux mis à disposition qui est mi en cause. Parmi les demandes : assister la vente, commander en cas de rupture de stock, faire découvrir davantage l’univers d’une marque ou payer rapidement. De fait, les nouveaux consommateurs sont “smart“ et informés, la majorité aiment chercher l’information sur un produit avant de l’acheter. Plus qu’un lieu de vente, ils aiment les lieux de vie et rêvent de futur. « Se sentir bien devient la priorité », souligne Azad Khamooshi.

Quel futur pour le magasin ?

Vers l’ECO-DIGI

Parmi les critères avancés par les consommateurs interrogés, les questions environnementales sont désormais prises en compte (70 pour cent), comme le fait d’avoir son propre style et ne ressembler à personne (66 pour cent) et faire attention à la provenance des produits achetés (59 pour cent). Alors que les nouvelles technologies et les produits innovants sont très recherchés (58 pour cent). « Selon les shoppers, le magasin du futur sera connecté, immersif et ECO-DIGI ; combinent les avancées technologiques (digital) et la nature (écologie), explique Azad Khamooshi. Mais il sera aussi “human centered“ car les relations restent privilégiées ». Au final, parmi les innovations prioritaires attendues de demain figurent : -des équipements qui permettent de tester des produits dans des conditions proches du réel (expérience immersive). -des caisses mobiles en cas de forte affluence (robots, conseillés équipés de tablettes). -des boutiques aux initiatives écologiques (panneaux solaires, murs végétales, collecte de vieux articles). -faire des articles sur mesure en fonction des modèles proposés par les boutiques (fond de teint…). -une borne de retrait dédiée aux achats effectués sur Internet. -l’essayage virtuel via un scanner morphologique. -une borne d’appel de conseillers (en fonction du domaine de compétence). L'avenir est en route !

Photos : Paris Retail Week 2017 - étude Axis / IPSOS
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS