• Home
  • Actualite
  • Retail
  • "The Net Set sera au mobile en 2015 ce que fut Net-a-porter.com à l'ordinateur en 2000"

"The Net Set sera au mobile en 2015 ce que fut Net-a-porter.com à l'ordinateur en 2000"

By Herve Dewintre

8 mai 2015

Retail

On a vu cette semaine avec l’annonce par Conde Nast de faire de style.com un site marchand que les éditeurs se font retailers et qu’inversement, à l’image de Net-a-porter, avec son magazine numérique The Edit publié 25 fois par an et son contenu éditorial de haut niveau, que les retailers se font aussi désormais éditeurs. Dans un cas comme dans l’autre, c’est avant tout à l’avènement du « contenu shoppable » que l’on assiste, c’est à dire à la capacité de convertir un contenu à vocation éditoriale en expérience d’achat par un simple clic.

D’après Antoine Ballerin, directeur europe du sud de Qubit, c’est Net-a-porter et Asos qui maitrisent le mieux ce nouveau paradigme édition-retail et c’est surement Net-a-porter qui va cette année deployer les méthodes les plus innovantes pour transformer l’industrie du e-commerce et plus globalement encore inciter les consommateurs à adopter de nouveaux modes de consommation.

Net-a-Porter crée un nouveau réseau social mode et luxe : The Net Set

Ainsi, à partir du 13 mai prochain, Net-a-porter lancera son propre réseau social. Baptisé The Net Set, il permettra, d’apres le communiqué du cybermarchand britannique, de relier les clientes, les personnalités, les icônes mode, les éditeurs, les marques et les créateurs en temps réel. Ce sera une application entièrement « shoppable » permettant aux marque de dialoguer directement avec les membres du réseau.

Décliné sur iPhone, iPad mais aussi sur Apple Watch, le service téléchargeable sur l’apple store à travers une appli mobile proposera par exemple de créer des listes de vêtements, d’accessoires et autres objets, pour ensuite les partager avec ses "amis" ou « followers »pour employer la terminologie de Facebook et d’Instagram. Un système proposera par ailleurs de suggérer d'autres pièces à associer aux produits choisis.

L’utilisateur aura accès grace à un flux live, aux infos et aux pieces postées par ses amis, il pourra partager lui-même ses propres contenus, il pourra dialoguer avec des icones de modes, des créateurs et des marques et il pourra trouver et composer des tenues à partir de n’importe quelle image en utilisant la technologie de reconnaissance visuelle intégrée. En outre, le site élira une équipe de célébrités baptisée "Conseil de Style" ou « Style Concil » qui dictera ses codes du bon goût au sein d'un groupe accessible "uniquement sur invitation".

A travers l'appli, les consommateurs auront accès à une livraison au lendemain pour plus de 350 collections de mode dans 170 pays, ou une livraison dans la journée sur New York, Londres et Hong Kong. "La montée des réseaux sociaux et des blogs de mode a démontré que les femmes s'inspirent entre elles à travers leurs styles et leurs garde-robes, affirme Natalie Massenet, fondatrice et PDG du groupe Net-à-Porter. "The Net Set" sera au mobile en 2015 ce que fut Net-a-porter.com à l'ordinateur en 2000".

Pour Alex Hoffnung, directrice commerciale du commerce en ligne de Net-A-Porter Group, cette plateforme représentera également un outil puissant pour les marques de petite taille et moins connues. «Cet outil leur permettra d’engager le public et de l’atteindre de façon très personnalisée, car chaque utilisateur pourra en mettre en ligne du contenu qui lui correspond.»

D'autres marques veulent faire de leur réseau social des points de ventes

En parallèle à cette innovation proposée par le groupe Net-a-porter, il faut noter que de nombreuses marques réfléchissent elles aussi de leur coté à faire de leur réseau sociaux , et tout particulièrement de leur compte instagram, des points d'ancrage vers une expérience d'achat. C'est le cas par exemple d'Asos, d' Urban Outfitters et de Selfridges qui ont déclaré que leurs comptes Instagram seraient bientôt entièrement "shoppables" grâce à la plateforme LikeToKnow.It. Celle-ci permet en effet à n’importe quel utilisateur enregistré de recevoir un courriel contenant des liens pour acheter l'item se trouvant sur l'image qu’il aura "liké" sur Instagram. Vogue aussi a été conquis par l'idée puisqu'il est désormais possible d'acheter des articles vus sur le compte Instagram de Vogue. La encore, les consommateurs doivent d'abord s'inscrire sur le site LiketoKnow.it et ensuite, chaque fois qu'ils aiment une photo de Vogue sur Instagram, ils reçoivent un e-mail avec les liens permettant d'acheter les produits.