Trois tendances numériques que les détaillants devraient connaître

Avec 51 pour cent de la population mondiale qui utilise Internet, il est crucial pour les détaillants de jeter un coup d'œil aux dernières tendances et développements numériques qui façonnent la manière dont les consommateurs interagissent avec leurs marques et magasins favoris. Voici trois tendances susceptibles de gagner du terrain en 2019, selon un récent rapport de la société d'études de marché Euromonitor, rédigé par Michelle Evans, responsable monde de la consommation numérique, et Amanda Bourlier, consultante.

Les magasins sans personnel ouvriront de nouveaux business models

Les vendeurs appartiendront-ils bientôt au passé ? Si on jette un coup d'oeil à ce que certains des plus grands géants mondiaux de l'Internet sont en train d'expérimenter, la réponse est oui. Le géant chinois du commerce électronique JD.com a l'intention d'ouvrir "des centaines de magasins sans surveillance alors que son principal concurrent, Alibaba, a lancé un magasin de proximité sans personnel et un hôtel sans personnel, où des robots livrent de la nourriture et déposent des serviettes fraîches. Aux États-Unis, la tendance est menée par Amazon Go, une chaîne de magasins partiellement automatisés où les clients peuvent acheter des produits sans avoir à faire des vérifications, simplement en les parcourant avec l'application Amazon Go.

Euromonitor prévoit une croissance des magasins sans personnel aux Etats-Unis, en Chine et au-delà, avec 2019 qui verra le début d'une "course aux équipements rentables" dans ce segment. Ces magasins pionniers sont également susceptibles d'inspirer de nouveaux business models. Attendez-vous à ce que des startups intéressantes apparaissent très, très bientôt.

Key takeaway: Les magasins devraient évaluer si l'automatisation leur convient et, le cas échéant, comment ils vont la mettre en œuvre.

La commande vocale pour devenir encore plus rentable

La popularité croissante de haut-parleurs intelligents comme Amazon Echo et Google Home entraînerait une explosion du shopping vocal : le volume des ventes devrait passer de 25 millions de dollars US en 2013 à 200 millions de dollars US en 2023.

Les entreprises qui cherchent à profiter de cette occasion devraient se concentrer sur les tâches avant et après l'achat, selon Euromonitor. Prenons l'exemple de PetCoach, une chaîne de magasins d'animaux basée aux États-Unis qui fournit des conseils en matière de soins par l'intermédiaire d'Amazon Echo et de Google Assistant. Les utilisateurs peuvent poser des questions à PetCoach sur la meilleure façon de prendre soin de leur chien ou leur chat. Un autre excellent exemple est le partenariat entre Ford et Starbucks, dans lequel les chauffeurs peuvent passer des commandes Starbucks directement à partir de l’ordinateur de bord dans leurs voitures. En résumé, les détaillants devraient faire preuve de créativité et commencer à réfléchir à la façon dont ils pourraient faciliter la vie de leurs clients et établir leur réputation par le biais de ces dispositifs.

Key takeaway: Les détaillants devraient penser à de nouvelles stratégies pour communiquer avec leurs clients par la voix seulement et explorer des possibilités inexploitées dans ce marché en pleine croissance.

Les consommateurs résistent à la mentalité de surconsommation

La plupart des internautes (69 pour cent, pour être plus précis) accèdent à l'Internet dans le monde entier sur un téléphone portable au moins une fois par jour, 53 pour cent d'entre eux disant qu'ils seraient "perdus" sans l'accès à l'Internet mobile, d'après le rapport. Cependant, bon nombre d'entre eux sont de plus en plus conscients des coûts liés à l'accès permanent à l'Internet : environ 25 pour cent des Américains qui ont un fort taux d'accès à l'Internet admettent que cela ajoute beaucoup de stress à leur vie. En Russie, en Inde et au Moyen-Orient, plus de 40 pour cent des consommateurs disent la même chose. Ajoutez les préoccupations relatives à la protection de la vie privée au mélange et le tour est joué : un nombre croissant de consommateurs cherchant à réduire l'utilisation d'Internet. Une "désintoxication numérique", on peut dire.

"Alors que les consommateurs se tournent vers l'Internet depuis sa première édition, il y a une contre-tendance palpable qui s'amplifie, par laquelle les consommateurs résistent à la mentalité de la connexion en permanence", déclare Euromonitor dans le rapport. Étonnamment, certaines grandes entreprises de l'Internet sont en train de donner à ces consommateurs, un coup de main. Apple, par exemple, a introduit des outils pour limiter la durée d'affichage de l'écran dans le cadre de son nouveau système d'exploitation lancé en 2018, permettant aux utilisateurs de voir combien de fois ils vérifient leur téléphone, combien de fois ils se connectent sur les réseaux sociaux, etc. Nous assistons également à un boom des spas, des retraites et des restaurants où les smartphones ne sont pas autorisés.

Conclusion : Les consommateurs sont plus réfléchis et plus sélectifs dans la façon dont ils interagissent avec les entreprises, ce qui incite les détaillants à trouver des façons plus créatives et moins invasives de s'engager avec eux.

Article traduit et édité en français par Sharon Camara.

Photo : Pexels

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS