A quoi ressemble l'avenir du denim selon les experts de l'industrie?

Amsterdam -Le salon Kingpins a eu lieu à Amsterdam les 10 et 11 avril, réunissant des professionnels de l'industrie et présentant les dernières tendances et innovations pour le monde du denim. En tant que produit de base de la mode, le denim continue de transcender le sexe, l'âge et la classe, et demeure l'un des tissus les plus polyvalents, durables et recherchés de l'industrie de la mode. Mais, tout comme le reste de la mode, l'industrie du denim continue d'évoluer en même temps que les vagues de tendances changeantes, les attentes changeantes des clients et les progrès technologiques. FashionUnited a profité de la nouvelle édition de Kingpins à Amsterdam pour demander aux professionnels du denim à quoi pourrait ressembler l'industrie dans dix ans à leur avis. Voilà ce qu'ils ont dit :

La durabilité sera intégrée à la chaîne d'approvisionnement

"La durabilité ne sera plus une tendance - elle sera intégrée dans la chaîne d'approvisionnement ", a déclaré à FashionUnited, Tricia Carey, directrice du développement commercial mondial pour le denim chez Lenzing. "Nous continuerons à voir l'émergence de consommateurs conscients qui comprennent mieux la valeur d'un article, et l'industrie devra les suivre." Alors que les consommateurs sont de plus en plus informés sur l'importance de la durabilité et de la transparence dans l'industrie de la mode, les entreprises sont plus que jamais obligées de respecter des normes de plus en plus élevées. Mais selon Carey, la durabilité ne se limite pas à l'étape de la production d'un vêtement - qui est actuellement en cours d'amélioration grâce à la réduction de la quantité d'énergie, d'eau et de produits chimiques utilisés dans le processus - il faut prendre en compte l'ensemble du cycle de vie d'un vêtement. "Une production durable est importante, mais nous devons prendre soin du vêtement jusqu'à la fin de sa vie." Selon Carey, au cours des dix prochaines années, nous assisterons probablement à une augmentation considérable de l'importance accordée à la longévité des vêtements, les clients étant prêts à payer plus cher pour des produits de meilleure qualité ayant une plus longue durée de vie.

A quoi ressemble l'avenir du denim selon les experts de l'industrie?

Economie circulaire : réparer, recycler, réutiliser et réduire

Rebecca Larsen, directrice du développement des produits chez House of Gold, l'agence qui abrite les usines de denim Blue Diamond, In the Loop et Jeanious Laundry, a déclaré que l'accent sera mis sur la création d'une industrie circulaire du denim. "La durabilité est importante, mais ce n'est pas suffisant. Ce qu'il faut vraiment faire, c'est boucler la boucle. Au lieu de produire de plus en plus, nous devons apprendre à réutiliser ce que nous avons déjà." La tendance des 4 R - réparer, recycler, réutiliser et réduire - continuera probablement d'augmenter au cours des dix prochaines années, selon M. Larsen. Chez Blue Diamond, par exemple, à l'instar de nombreuses usines de denim, la collecte se fait maintenant à partir de déchets réutilisés provenant du processus de production. Blue Diamond utilise la technologie Refibra - un procédé qui recycle les chutes de coton produites pendant la fabrication textile pour créer de nouveaux vêtements. La popularité croissante de telles méthodes pourrait voir une industrie qui, au lieu de créer constamment de nouveaux vêtements et de les jeter, devient un processus constant de fabrication, d'utilisation, de démontage et de réintroduction du denim comme matière première dans la chaîne logistique.

A quoi ressemble l'avenir du denim selon les experts de l'industrie?

Plus de chaînes d'approvisionnement verticales

"La durabilité est la seule tendance qui compte ", a déclaré Richard Tobin, vice-président des ventes et du marketing de la société textile Kaltex. "Pour les jeunes générations, c'est particulièrement important. Si nous voulons leur laisser un monde plus propre, nous devons le faire maintenant, alors les 10 prochaines années sont particulièrement importantes." Cette société mexicaine à service complet n'utilise que du coton américain et soutient l'organisation Better Cotton Initiative (BCI). L'entreprise intégrée verticalement utilise également des fibres Tencel depuis 2000, date à laquelle elle les a testées pour la première fois dans son jean pour hommes, et exploite depuis 1996 une installation de traitement de l'eau, où toutes ses eaux usées sont traitées, testées et contrôlées. Selon M. Tobin, l'intégration verticale des entreprises de l'industrie du denim deviendra également plus courante au cours des dix prochaines années. Une tendance qui semble gagner en popularité permet aux marques d'atteindre un plus haut niveau de contrôle sur des facteurs tels que la gestion des déchets, de l'eau, des produits chimiques et du recyclage.

A quoi ressemble l'avenir du denim selon les experts de l'industrie?

Le physique passera au numérique

Au cours des dix prochaines années, la technologie numérique pourrait également jouer un rôle beaucoup plus important dans le processus de conception du denim. Selon Gail van der Hoeven, stratégiste créative de la marque chez Soorty, la phase prototype pourrait être complètement éliminée. Soorty s'est associé à la maison de mode numérique The Fabricant, basée à Amsterdam, qui utilise des effets visuels tels que la capture de mouvement, des logiciels d'animation 3D et le body scanning pour créer des animations 3D hyper réalistes de vêtements sans avoir à réaliser de prototypes physiques - ce qui permet de gagner du temps, élimine les déchets inutiles et élimine la nécessité de transporter les échantillons.

Si les échantillons numériques ne peuvent remplacer complètement la production physique, ils présentent l'avantage que les premiers permettent de comprendre le goût des consommateurs dès la phase de production. "En ce qui concerne l'industrie, c'est déjà en train de se produire ", a déclaré M. van der Hoeven. "Les consommateurs ont besoin d'un peu de temps pour s'habituer à ce concept." Soorty a présenté sa première collaboration avec The Fabricant, appelée C2C Gold, lors de l'édition d'octobre 2018 de Kingpins, tandis que The Fabricant s'est également associé à la marque suédoise Carlings la même année pour une collection de vêtements numériques qui s'est vendue en une semaine.

Kingpins Amsterdam April 2019 floorplan

Photo credit: FashionUnited

Cet article a été traduit et édité en français par Sharon Camara.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS