Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

Des allées combles dès la première heure de l’ouverture du salon et des exposants, blocs de commandes en mains, prêts à recevoir leur clientèle de pied ferme... « Ça fait plaisir de voir que le secteur se récupère ! », s’exclament des visiteurs juste arrivés et faisant preuve d’enthousiasme. Momad Metropolis a bénéficié d’une bonne activité générale. L’unique salon de mode de la péninsule ibérique, célébré du 1er au 3 septembre dans les hall 12 et 14 d’Ifema- Feria de Madrid, a comptabilisé un total de 13.000 visiteurs professionnels de la mode et du textile : un chiffre stable par rapport à l’édition de septembre 2016.

La récupération économique du secteur et le changement de direction il y a deux ans y sont pour beaucoup. Malgré que, cette fois-ci, l’offre, concentrée dans deux halls d’exposition au lieu de trois, avec l’incorporation de la mode street et le déménagement vers l’extérieur du podium des défilés et du restaurant –pour profiter encore un peu de la saison estivale- a nettement gagné en visibilité.

“Nous souhaitons offrir un salón de qualité à plus de participants”

“Nous avons amélioré la visibilité produits et notre offre en accessoire s’est élargie. Nous avons sélectionné qualitativement nos exposants et certains candidats n’ont malheureusement pu obtenir d’espace pour cette édition. Nous verrons ce que nous pouvons faire l’année prochaine, le but étant de continuer à nous développer, à chercher des alternatives pour pouvoir offrir un salon de qualité a plus de gens », explique Jaime de la Figuera, directeur de Momad à FashionUnited.

Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

Dans cette quatrième édition de Momad Metropolis, le marché ibérique a réunit 410 exposants directs et près de 900 marques de mode et d’accessoires, avec leurs collections pour le printemps/été 2018 et l’automne/hiver 2018 sur plus de 13.500 mètres carrés de superficie, où sont présentées, par secteurs, les collections femme, homme, les collections urbaines, de fête, de bain, la mode durable et les accessoires.

Parmi les marques nationales et internationales présentes à Momad Metrópolis, on retrouvait Laurel, Escada Sport, E. Ferri, El Caballo, Oky, The Code, By Morgana Italy, Riverside, The Extreme Collection, M. de Miguel, Escorpión, Javier Simorra, Vilagallo, Alchera, Lola Lunares, Grand Soir, Sonia Peña, Carla Ruiz, Ada Gatti, Almatrichi, Molly Bracken, Orfeo, Best Mountain, Arena Negra, Lois Jeans, Maracuja, Bahiana, Alba Conde, By Handel, Fashion New York, NKN Nekane, Matilde Cano, María Coca, Tiffosi, Dinamic Moda, Albert S. Lasry, Lola Casademunt, Canadian Peak, Riverside et Vittorio y Lucchino Denim.

Cette année, l’espace dédié à la mode durable a doublé en nombre d’entreprises exposantes par rapport à l’an dernier. Ce secteur toujours accru avance lentement notamment à cause des prix élevés des articles en coton ou lin organique, par exemple, et la demande encore relativement faible.

Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

Des labels tels qu’Anuscas Family, The Pez, La Higuera de Grazalema, Slow Clothes, Suela, Virginia Drom, Misquehaceres, Feel, Sister Dew, Beatriz Constán, Pinsed, Puntoamano, Nanga Mai, Vela Verito, La Loba et Amref ont participé à l’évènement. Par contre, le flux de visiteurs était bien moindre, malgré une décoration accueillante en tons naturel et éléments en osier, bois et céramique. La marque espagnole originaire d’Avila, Vela Verito, qui confectionne des sacs à mains à base de teintes naturelles de betterave et de curcuma, a trouvé dommage que l’espace de mode durable soit si peu visible et caché derrière la salle de conférences.

Cependant, mis à part les stands, l’espace Sustainable Experience, proposait aux visiteurs une série d’activités telles que des ateliers, des expositions et des conférences sur la durabilité et l’écologie.

L’Amérique du Sud en ligne de mire

Hormi l’Espagne et le Portugal, 24 pays ont participé au salon et parmi eux de nombreux provenaient d’Amérique du Sud. « Notre principal objectif est l’Amérique du Sud. C’est une région très afine à l’Espagne qui valorise notre offre de produits de mode. Nous aimerions que Momad soit un pont entre l’Europe et l’Amérique Latine. Dans cette édition, nous avons invité des acheteurs chiliens, péruviens, mexicains et colombiens issus de grands magasins comme Replay ou Falabella », explique Jaime de la Figuera.

Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

En Espagne, les organisateurs de salons travaillent avec un grand nombre d’espaces multimarques. « Plus de 14.000 personnes viennent généralement nous rendre visite. Ce chiffre représente 60 pour cent du secteur et nous souhaitons attirer la totalité de ce type de commerce de la péninsule ibérique. L’Europe est également une priorité », ajoute le directeur. « Nous sommes en amélioration constante. Pour 2018 nous travaillerons surtout sur la qualité de nos exposants et donnerons la priorité au client d’Amérique du Sud ».

Le successeur de Francesco Malatesta, l’ancien directeur du Momad, possède une solide expérience dans le retail puisqu’il a travaillé pendant plusieurs années comme International Retail Manager pour le groupe Gianni Versace. Ici, parmi les différentes actions menées, de la Figuera a créé une image de marque Momad au sein de la structure d’Ifema-Feria de Madrid pour rassembler l’offre de mode. Et sous le nom de Momad, il a regroupé différents salons, notamment Momad Metropolis et Momad Shoes, célébrés à des dates différentes.

“Aider les petites et moyennes entreprises à se développer est une grande satisfaction. Dans une analyse que nous menons à l’interne, nous avons observé que 80 pour cent des marques de mode travaillent avec le canal multimarque qui représente 20 pour cent du secteur. Nous avons donc notre rôle à jouer », justifie-t-il.

Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

Hausse de 3,8 pour cent du chiffre d’affaires au premier semestre de 2017

D’après les donnée de CITYC, Centre espagnol d’Information Textile et de Confection, le chiffre d’affaires de l’industrie textile en Espagne a augmenté au premier semestre de 3,8 pour cent et celui du secteur de la confection de 3,4 pour cent.

Quant au marché extérieur, la mode espagnole se porte bien. La croissance des exportations de textile et de confection s’est maintenue aux six premiers mois de l’année 2017 avec un chiffre global de 7 783 millions d’euros, soit une hausse de 9,8 pour cent par rapport à la mème période en 2016.

Tendances Printemps-Été 2018

Selon Sartia, le spécialiste espagnol de tendances également présent au Momad, la saison d’été 2018 présente des éléments clés que nous avons déjà pu voir cette année comme les volants, les lignes nautiques revisitées, le style minimaliste au volume surdimensionné, les influences de plage à porter en ville et des pièces inspirées des années 90.

Espagne: Momad Metropolis gagne en qualité et se tourne vers l'Amérique du Sud

Parallèlement à ces notes de style et de lignes, l'effilochage, les coupes basses et au-dessus de la taille ou encore les détails argentés contribuent à la saison estivale de l'année prochaine. Les tons rouges, bleus, pastels et terreux, confèrent de l’élégance aux collections et sont complétés par la force des imprimés déclinés dans des tons acides et des fonds sombres.

La prochaine édition de Momad Metropolis aura lieu du 2 au 4 février 2018 et du 7 au 9 septembre.

Photos: portrait de Jaime de la Figuera, courtoisie de Momad. Vues générales : Anne-Sophie Castro.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS