Existe-t-il une mode circulaire au Portugal ? Réponse avec le fondateur de Green Circle, Paulo Gomez

À Porto, le salon professionnel de mode Modtissimo, qui a célébré sa 54 ème édition les 2 et 3 octobre, a choisi de mettre l’accent –Fashion Revolution oblige- sur la mode durable. In situ, l’exposition Green Circle, un projet d’innovation textile éco-responsable a été mis en place l’année dernière par Selectiva Moda grâce au partenariat établi entre iTechstyle Showcase et Manifesto Moda. Pour ce faire, des dizaines d'entreprises portugaises ont soumis des tissus organiques et respecteux de l’environnement à cette vitrine unique, qui associe des matières premières vertes au talent de jeunes créateurs. Rencontre avec le fondateur de Green Circle, Paulo Gomez.

Existe-t-il une mode circulaire au Portugal ? Réponse avec le fondateur de Green Circle, Paulo Gomez

À l’initiative des projets de mode

Paulo Gomez a commencé sa trajectoire comme journaliste au sein du premier hebdomadaire de mode au Portugal en 1987. Il a ensuite rejoint la rédaction de Marie-Claire, puis du magazine Elle pendant 17 ans où il a lancé une première production de séries de mode, qui à l’époque, n’existaient pas dans le pays.

Quelques années plus tard, il crée un programme télévisé axé sur la mode et le design et la Fashion Week de Lisbonne en 1991 où il se charge de la direction artistique.

Existe-t-il une mode circulaire au Portugal ? Réponse avec le fondateur de Green Circle, Paulo Gomez

De la création à l’industrie

« En 2010, je me suis tourné vers l’industrie. Je ne voulais pas seulement travailler au niveau de l’image, mon objectif était de connaître toute la chaîne de mode en amont et en aval ». Une nouvelle corde à son arc, en somme, qui le rapproche du savoir-faire industriel lusitanien. « Ici l’industrie textile est très forte. J’ai donc profité de la transformation du secteur, en pleine révolution, pour fusionner la création et l’industrie en lançant une collection capsule. Fruit d’une collaboration avec le Centre Technologique CITEVE et des universités locales, la collection a été présentée dans des salons internationaux. »

« À l’époque, je me suis rendu compte de l’importance de la durabilité dans notre éco-système. Nous avons une responsabilité énorme concernant l’impact de la mode sur la planète. Mon idée était donc de créer quelque chose d’effectif depuis la base. J’ai donc convoqué tous les partenaires portugais du système pour les responsabiliser au niveau social et environnemental et les inciter à développer des matières renouvelables, écologiques et durables.»

Existe-t-il une mode circulaire au Portugal ? Réponse avec le fondateur de Green Circle, Paulo Gomez

Le Green Circle pour une prise de conscience

« Unir la créativité et l’industrie est la seule façon de faire changer nos modes de consommation. Avec Green Circle, les visiteurs peuvent voir directement sur les mannequins qu’un vrai travail de fond a été réalisé entre l’industrie et les designers. C’est comme ça que j’ai choisi de mélanger les talents et de les faire travailler en se projetant vers l’avenir. »

En hiver dernier, Green Circle invitait les meilleurs designers du Portugal, pour leur forte image de mode, a participer au projet. Pour cette deuxième édition, Katty Xiomara, Maria Mimosa ou Miguel Vieira figuraient parmi les participants.

« Ces créateurs ont intégré des tissus organiques et durables dans leurs collections et les industriels leur envoient régulièrement de nouvelles matières. Un tandem est né au Portugal ! »

Existe-t-il une mode circulaire au Portugal ? Réponse avec le fondateur de Green Circle, Paulo Gomez

Lisbonne, future capitale verte en 2020

Après Oslo cette année, c’est Lisbonne qui deviendra à son tour la capitale verte européenne. « On va faire beaucoup de choses au Portugal. Je travaille d’ailleurs sur une collection avec des universités, des créateurs (sans dévoiler leur identité), des artistes de rue et des influencers pour montrer à l’Europe que la mode au Portugal est circulaire. »

Fotos : Modtissimo

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS