• Home
  • Actualite
  • Salons
  • Kingpins signe un retour optimiste à Amsterdam malgré les difficultés dans la chaîne d'approvisionnement

Kingpins signe un retour optimiste à Amsterdam malgré les difficultés dans la chaîne d'approvisionnement

By Huw Hughes

25 avr. 2022

Salons

Kingpins | Image: Aygin Kolaei for FashionUnited

Le salon du denim Kingpins était de retour à Amsterdam le 20 et 21 avril, une première en physique depuis le début de la pandémie. Pour l’occasion, l'événement a pris place sur un nouveau site, à SugarCity, dans la périphérie d'Amsterdam.

Débuté mercredi dans une ambiance ensoleillée et une énergie pleine d'optimisme, le salon a rassemblé plus de 80 exposants. Bien que le pendant numérique de l’événement, mise en place pendant la pandémie, se soit révélé pratique au vu des circonstances, ce dernier était loin de remplacer l'intimité et les aspects physiques de ce traditionnel salon commercial.

Kingpins | Image: Aygin Kolaei for FashionUnited

« Cela fait deux longues années que nous ne nous sommes pas vus pour la dernière fois et je pense que tout le monde est vraiment heureux d'être de retour », a déclaré Helen Latham,  senior strategic account manager chez The Lycra Company. « Il y a beaucoup d'excitation retenue – c'est tout simplement génial de se revoir en chair et en os et non à travers un écran ».

Lycra a organisé un show « non-stop », rassemblant des clients autour de la présentation de deux nouvelles innovations clés : la fibre Lycra Adaptiv, fabriquée à partir d'un polymère en instance de brevet et qui permet aux jeans de s'adapter à davantage de corps ; et Lycra Dual Comfort, une innovation durable pour le prêt-à-porter et le chaîne et trame.

Nouvel emplacement

Le nouveau lieu de la foire offrait 40 pour cent d'espace en plus que l'ancien site de Westergasfabriek. Contrairement à l'emplacement précédent, la vaste usine s'étendait sur plusieurs étages, avec son intérieur industriel robuste, une toile de fond appropriée à l’univers du denim. Bien que chacun se soit réjoui de cet agrandissement, certains ont trouvé que la forme plus complexe et les étages supplémentaires entravaient le flux de visiteurs vers les stands. Mais quel changement ne rencontre-t-il pas des problèmes de démarrage ?

Kingpins | Image: Aygin Kolaei for FashionUnited

Kingpins | Image: Aygin Kolaei for FashionUnited

Un nouvel ajout phare du salon concernait la section dédiée à la durabilité sous la bannière « Transformers ». Kingpins a lancé Transformers en 2014, des sommets mettant en lumière les changements positifs nécessaires dans l'industrie du denim. En 2020, l’organisation est devenue une fondation à but non lucratif, axée sur la gestion active et la facilitation du changement dans des domaines clés de la chaîne d'approvisionnement.

Inde Arvind, l'une des entreprises de la section durable, a présenté un certain nombre de produits sustainable en mettant l’accent sur les initiatives d'économie d'eau telles que son « Quantum Indigo », une méthode de teinture en mousse qui réduit de 95 pour cent le recours à l'eau.

« C'est formidable de voir cette section dédiée à la durabilité chez Kingpins », a déclaré Matthew Abbott, consultant en design chez Arvind. « Il est de plus en plus difficile de savoir à quel point les entreprises sont véritablement durables à travers toutes leurs revendications, c'est donc formidable d'avoir une section comme celle-ci où leurs pratiques commerciales et leurs produits sont vérifiés ».

La durabilité occupe le devant de la scène

La nouvelle section Transformers s’exprime dans un contexte où la demande de développement durable continue de grimper, divers exposants de Kingpins la citant comme l'une des fonctionnalités les plus recherchées par les clients lorsqu'ils souhaitent des produits.

Kingpins a également lancé une nouvelle installation durable à l'entrée du site, intitulée « Most Sustainable Product » (produit le plus durable), où différents articles ont été sélectionnés et conçus pour former une sélection de tenues hybrides.

Kingpins | Image: Aygin Kolaei for FashionUnited

Kingpins | Image: Aygin Kolaei for FashionUnited

« C'est un nouvel espace très excitant pour nous, dans lequel les clients peuvent voir au-delà de toutes ces revendications durables et stratégies de marketing afin de savoir quels sont vraiment les produits les plus durables », a expliqué Emily Olah, executive director suppléante de Transformers Foundation et managing director de Kingpins.

Elle a par ailleurs annoncé qu'à l'avenir, elle espère élargir davantage la zone et inclure différentes caractéristiques, telles que le rembourrage, les poches ou les étiquettes, pour donner une « vue absolue » d'une tenue durable.

Inquiétudes dans la chaîne d'approvisionnement

Malgré une ambiance générale très optimiste, le salon Kingpins a pris place dans une période de profonde incertitude pour l'industrie du denim, et plus globalement pour l'habillement. Le marché a fait face à des perturbations sans précédent, les chaînes d'approvisionnement ayant été touchées par la pandémie et plus récemment par l'invasion de l'Ukraine par la Russie. Sans surprise, de nombreuses entreprises présentes à Kingpins ont déclaré que les problèmes de chaîne d'approvisionnement étaient une préoccupation majeure pour elles dans un contexte de hausse de l'inflation et des prix de l'énergie, du coton et d'autres matières premières.

« Nous rencontrons beaucoup de problèmes en raison des prix élevés, c'est l’agent que nous ressentons le plus », a déclaré Frank Strathmann, sales manager chez Denim Authority. « Après une longue période, nous parlons de durabilité et nous avons pu atteindre un bon niveau pour cela. Mais tout est en partie miné par des prix de production élevés. Alors que l’on commence à chercher des solutions pour faire des économies, cela tue toutes ces activités qu'on avait entrepris. »

Toutefois, Denim Authority a constaté quelques points positifs en ce qui concerne sa chaîne d'approvisionnement. M. Strathmann a déclaré que l'entreprise a récemment vu arriver des marques qui travaillaient en Extrême-Orient et qui cherchent désormais des sites plus proches de l'Europe.

La société Freedom Denim, basée en Chine, a également rencontré des difficultés. « Comme beaucoup d'entreprises, nous avons été frappés par la pandémie et n'avons pas réussi à présenter toute notre collection actuelle comme nous l'aurions souhaité, donc nous montrons aussi certains de nos anciens articles », a déclaré un représentant de la société. « Mais tout le monde ici est dans le même bateau – il s'agit d'apprendre à travailler avec et à faire face à la situation telle qu'elle se présente ».

The Lycra Company n'est pas non plus épargnée. « Nous sommes actuellement en rupture de stock. Les choses bougent vraiment et il est difficile de suivre », a déclaré Helen Latham, faisant référence au rebond de la demande de denim maintenant que les économies ont rouvert. « Une forte demande est un problème agréable à avoir, bien sûr », a-t-elle déclaré, mais elle a ajouté que l'entreprise « commence à présent à observer les premiers signes de consommateurs qui se rendent moins en magasins » à mesure que l'inflation augmente.

Kingpins | Image: Aygin Kolaei for FashionUnited

Le bilan global de Kingpins varie d'une entreprise à l'autre : de nombreux exposants se sont réjouis d'un nombre important de commandes et d'une fréquentation raccord, tandis que d'autres ont déclaré qu'il s’agissait surtout du réseautage, en invoquant les vacances de Pâques pour expliquer que le salon ait été plus calme qu'ils ne l'auraient espéré.

Mais l'ambiance générale était sans aucun doute optimiste, les participants étant heureux de se revoir en personne après deux années longues et difficiles, marquée par l'optimisme rassurant d’une fin de pandémie.

Cet article a initialement été publié sur FashionUnited.com. Il a été traduit et édité en français par Julia Garel.

KINGPINS