"La fusion est le futur du secteur", David Shah à Mare di Moda

Les secteurs du beachwear et des matières techniques se fondent et se réinventent en tentant de nouvelles approches. Pour le guru David Shah, la fusion des styles et le port d’une seule pièce au lieu de trois différentes -maillots de bain, mode intime, athleisure- sera la tendance future.

Mare di Moda, le salon dédié aux maillots de bain, à la mode intime et à l’athleisure, vient de présenter les collections Printemps/Eté 2020 au Palais des Festivals de Cannes avec une centaine de sociétés européennes.

L’athleisure, qui a fait son incursion dans le salon l’an dernier, génère actuellement un engouement très fort auprès des marques de mode puisque le mode de vie “healthy” est à la hausse: “Il a montré à quel point nos tissus sont transversaux dans un monde de croisements et de fusions techniques et stylistiques », annonçait Marco Borioli, le président de Mare di Moda, quelques jours avant l’ouverture. À noter que le marché mondial des vêtements de sport (indoor et outdoor) a connu une croissance annuelle moyenne de 5,6 pour cent depuis 2012, dépassant les 180 milliards de dollars en 2017, selon Euromonitor International. D’après les prévisions, il devrait atteindre 215 milliards de dollars en 2022.

"La fusion est le futur du secteur", David Shah à Mare di Moda

Cette nouvelle édition incorporait des nouveautés telles que le « Mare di Moda Trend Book », premier cahier de tendances créé en collaboration avec le visionnaire de la mode David Shah et Anne-Marie Commandeur, directrice du Stijlinstituut Amsterdam, ou encore « The Link », un concours offert à neuf jeunes designers européens pour les catégories maillots de bain, mode intime et athleisure.

Une mode hybride “leisurée”

Le passage à la mode hybride perturbe et transforme, mais de manière positive. L’athleisure semble combler l’écart entre le streetwear et le sportswear et la mode va au-delà. De la mode intime aux maillots de bain, les fibres et les tissus techniques fusionnent avec le streetwear pour offrir aux designers un éventail de création beaucoup plus large. Cette année, Mare di Moda a mis en avant six thèmes influents: quatre pour le bain (Paradise Found, Activism, Deco Lux, Iconic), deux pour la lingerie (Sanctuary et Bloom) et Touch Base pour l’athleisure . « Chaque thème informe et inspire un design véritablement spécialisé et totalement hybride. Les choix effectués au cours du processus de conception garantissent que la variété plaît à tous les consommateurs, tout en respectant la diversité et en soulignant l’importance de l’inclusion ». expliquent les organisateurs.

"La fusion est le futur du secteur", David Shah à Mare di Moda

Pour David Shah, éditeur de View Publications et chasseur de tendances qui a donné deux conférences sur les trois jours de salon, la mode devient « leisurée » ; une mode plus casual, plus confortable, qui se prête volontier à toute sorte de loisir indoor et outdoor. On assiste à un développement des lignes athleisure au sein de la fast fashion, des « mid-range » ou des marques de luxe. « Les maillots de bain fusionnent avec le monde du sport et sont « sexys » différemment. Les frous-frous et la dentelle ont tendance à disparaître pour laisser place à des lignes pures et des modèles composés de brassières ou de maillots une pièce asymétriques à épaule dénudée... En apperçu, David Shah évoque les collections Printemps/Eté 2020 qui offrent des pièces inspirées des années 90 et du monde du skateboard où prédomineront les tons orangés, chauds et froids mélangés ou encore le noir et blanc en imprimés graphiques. Le vert restera la couleur sexy de la saison et se combinera à des accessoires fluos.

Parmi les exposants italiens, Carvico et Jersey Lomellina, les principaux fabricants de tissus haute technologie pour maillots de bain, leggings, shorts, sous-vêtements ou t-shirts, en collaboration avec Lycra, ont présentés cinq ensembles créés dans 14 tissus différents pour la catégorie « activewear ».

"La fusion est le futur du secteur", David Shah à Mare di Moda

Le chaîne et trame à l’honneur: le client recherche la texture

Les tissus en chaîne et trame ont la cote chez les fabricants, que ce soit pour les maillots de bain, la lingerie ou l’athleisure. Selon Jean-Pierre Guinet, fondateur de JPL Création, ancien consultant pour Hermès qui a ensuite dirigé le groupe MG et travaille maintenant comme consultant pour Paven, « on utilise de plus en plus de chaîne et trame et moins de maille pour le sport et le swimwear. C’est d’ailleurs le cas du maillot du Tour de France ou de plusieurs équipes sportives. Les tissus sont de plus en plus sophistiqués, à l’aspect gauffré parfois et très résistants».

"La fusion est le futur du secteur", David Shah à Mare di Moda

Une sensibilité verte et durable au coeur du salon

Avec la hausse de la demande de produits durables, les nouveautés concernant les fibres de tissus se multiplient. À partir de processus pré-industriels ou post-industriels utilisant des résidus de bouteilles en plastique, des filets de pêche ou autres déchets pêchés en mer, des solutions avancées affichent une attitude éco-responsable et des performances uniques, totalement impensables il y a quelques années. « Ce n’est pas seulement une question de marketing, de greenwashing ou d’étiquetage, mais l’aube d’une nouvelle prise de conscience commune de la durabilité, et non d’une simple nécessité. Ce doit être la règle à tout prix. De nombreuses collections de textiles et d'accessoires chez Mare di Moda sont entièrement conçues avec une vision verte alliant sensibilité aux thèmes verts, innovation et performance ».

"La fusion est le futur du secteur", David Shah à Mare di Moda

Vilebrequin et Adolf Riedl Group awardés…

Cette année, Mare di Moda a remis à Vilebrequin et Adolf Riedl Group le Mare di Moda Creative Excellence Award, un prix qui distingue les entreprises par leur recherche, leur créativité, leur innovation et leur qualité. « Vilebrequin, marque emblématique du maillot de bain pour hommes et pour femmes, a réussi à développer une identité et un caractère bien définis et à mettre en place de manière audacieuse des les rues les plus célèbres du monde. Le groupe Adolf Riedl avec ses quatre marques féminines (Sunflair, Olympia, Opera et Sunmarin) et sa marque masculine (Wavebreaker) pourraient créer un véritable hub pour le maillot de bain avec une offre croisée toujours de qualité et avec un style contemporain bien défini. »

Photos : Mare di Moda

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS