• Home
  • Actualite
  • Salons
  • Le Premier ministre indien parlera numérique à Vivatech

Salons

Crédit : Unsplash, Michał Kubalczyk

Le Premier ministre indien parlera numérique à Vivatech

By AFP

11 juin 2021

Paris - Le Premier ministre indien Narendra Modi s’exprimera sur le numérique mercredi au salon des start-up et de la tech Vivatech à Paris, en visioconférence depuis l’Inde, a indiqué vendredi à l’AFP Maurice Lévy, le président de Publicis qui co-organise l’événement.

Le Premier ministre indien doit “centrer son intervention sur la tech et l’innovation comme un moyen de développement durable et inclusif”, a indiqué Maurice Lévy.

“Il parlera aussi de la croissance assez considérable de l’écosystème des start-up en Inde, ainsi que de la transformation des ‘big tech’ indiennes”, ces géants indiens des services informatique, a-t-il expliqué. “Il était prêt à venir à Paris” pour cette intervention, mais la pandémie l’a empêché de donner suite à ce projet, a ajouté Maurice Lévy.

L’Inde dispose d’un immense réservoir d’ingénieurs et de talents dans le domaine du numérique, qui a notamment attiré les géants informatiques mondiaux comme le Français Capgemini qui y emploie près de 125.000 salariés, sur 274.500 dans le monde au total. Microsoft, IBM, Alphabet (maison mère de Google) et Adobe sont dirigés par des patrons nés en Inde, Satya Nadella, Arvind Krishna, Sundar Pichai, et Shantanu Narayen.

Mais un peu comme l’Europe, malgré ses talents, l’Inde n’a pas réussi à imposer de titans mondiaux du numérique à l’image des Gafam américains (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) ou des Batx chinois (Baidu, AliBaba, Tencent, Xiaomi).

Vivatech aura lieu du 16 au 19 juin à la porte de Versailles à Paris, en format à la fois physique et numérique pour tenir compte de la jauge réduite du fait des mesures sanitaires (5.000 personnes maximum). Les patrons d’Apple et de Facebook (Tim Cook et Mark Zuckerberg) doivent également s’exprimer lors de l’évènement, ainsi que Bernard Arnault président-directeur général du groupe de luxe LVMH. (AFP)