Le SIHH entame la plus grande transformation de son existence et change de nom

Alain-Dominique Perrin a imaginé ce salon au début des années 90. Le légendaire président de Cartier revenait de Bâle où se déroulait l’édition annuelle de Baselword. L’événement bâlois était le seul et unique rassemblement d’envergure mis à la disposition des horlogers. L’entrepreneur visionnaire avait constaté qu’on y mangeait mal, qu’on s’y bousculait et que l’évènement, certes propice aux affaires, n’exaltait pas à sa juste mesure le prestige des garde-temps d’exception ; prestige qui demandait pour s’épanouir, une sorte de calme et de volupté. C’est ainsi que le SIHH- Salon International de la Haute Horlogerie - est né en 1991. Une alternative de taille humaine à la gigantesque foire de Bâle.

Le SIHH a depuis tenu toutes ses promesses en devenant un havre commode et luxueux dédié à la belle horlogerie. Tout d’abord, l’événement qui se tient chaque année à Genève, rassembla exclusivement les maisons du groupe Richemont (auquel appartient Cartier) parmi lesquelles figurent des manufactures de premier plan comme Jaeger-Lecoultre, IWC, Vacheron Constantin etc. Puis le salon s’est ouvert, notamment ces dernières années, aux maisons indépendantes (Hermes, Richard Mille, MB&F) mais aussi aux maisons du groupe Kering (c’est-à-dire Ulysse Nardin et Girard-Perregaux). Cinq maisons dévoilaient leurs nouveautés en 1991. On dénombrait 35 exposants lors de l’édition 2019.

Nouveau nom, nouveau concept

Pour sa 30ème édition, qui se déroulera à Genève, le Salon International de la Haute Horlogerie opère la plus importante mutation de son histoire. Son nom tout d’abord : le salon se prénommera désormais Watches & Wonder Geneva. «« Parce qu’on n’y parle pas seulement d’horlogerie, on a choisi un nom qui soit synonyme d’émerveillement, d’excellence, d’ouverture, de découverte, une invitation à vivre l’horlogerie autrement. Watches & Wonders devient ainsi le point de rencontre des savoir-faire exceptionnels, de la créativité et de l’innovation sans limite des plus belles Maisons d’horlogerie et de joaillerie du monde » déclare Fabienne Lupo, Présidente et Directrice Générale de la Fondation de la Haute Horlogerie qui organise la manifestation.

Ce nouveau nom certifie l’existence d’un nouveau concept. Un concept global auquel s’associent pour la première fois la Ville et le Canton de Genève. Une marque destinée à voyager à travers le globe. « « Sous son nouveau nom et nouveau format, Watches & Wonders Geneva, renforce sa vocation internationale et interprofessionnelle, essentielle pour l’horlogerie Cartier, vis-à-vis de ses partenaires comme des clients finaux » fait remarquer Cyrille Vigneron, CEO de Cartier International SA. La maison Cartier représente à elle seule la moitié des résultats opérationnels du groupe Richemont.

Ce nouveau concept a vocation à toucher un public plus large. Watches & Wonders Geneva s’adressera non seulement aux professionnels mais à tous les publics et aux jeunes générations en particulier. Et offrira, pour la première fois, l’occasion de découvrir et d’expérimenter l’horlogerie autrement. "La mutation du SIHH en Watches & Wonders consolide un rapprochement crucial envers les clients finaux et les amateurs de belle horlogerie ; pour une marque très pointue comme MB&F, ce concept plus large nous offre un ‘runway platform’ permettant de toucher de nouvelles audiences » indique Maximilian Büsser, CEO de MB&F.

Toute la ville de Genève sera mise à contribution pour renforcer l’impact de l’événement qui se tiendra du 25 au 29 avril 2020. Une formule « in the City » souligne le communiqué de presse : une expérience hors les murs destinée à faire découvrir, en libre accès, les coulisses et les savoir-faire des Maisons horlogères. Au programme : expositions, parcours initiatiques, ateliers d’initiation à l’horlogerie, visites de manufactures, animations en boutiques, ouverture des Musées, conférences et rencontres avec les acteurs du monde horloger… une programmation riche et variée, ouverte à tous.

« Hermès salue la volonté d’ouverture du Salon. L’occasion pour un public plus large de découvrir nos savoir-faire horlogers d’exception tant à Genève qu’à l’étranger » ajoute Laurent Dordet, Directeur Général de l’Horlogerie Hermès. Patrick Pruniaux, CEO de Girard-Perregaux et Ulysse Nardin précise quant à lui : « La formule « In the City » est une fantastique opportunité de créer des ponts entre la magie et l’excitation d’un événement temporaire et la présence puissante et permanente des marques dans la capitale horlogère mondiale, Genève. C’est le cas d’Ulysse Nardin avec sa nouvelle boutique sur les bords du lac. Le rayonnement de Genève est renforcé par l’innovation permanente de cette industrie qui sait créer du désir et de la fascination à travers une évolution permanente de ses modèles dans leur technicité et leur design. »

Crédit photo : Fondation de la Haute Horlogerie

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS