Made in France : le salon a fait le plein !

Du 8 au 11 novembre, la huitième édition du rendez-vous tricolore a accueilli 570 exposants et a surtout atteint ses objectifs en terme de visiteurs. La mode faisait partie des secteurs les plus attendus. Retour sur un événement qui reflète et tente d’amplifier une dynamique socio-économique.

« Avec environ 80 000 visiteurs, l’objectif qui visait les 70 000 visiteurs a été plus qu’atteint sur les 4 jours du salon MIF Expo », annonce enthousiaste l’agence de communication Flag qui s’occupe de l’événement. Un engouement qui s’amplifie au fil des années. De fait, depuis son lancement en 2012 par Fabienne Delahaye, MIF Expo a pris de l’ampleur en passant cette année sur une durée de 4 jours contre 3 précédemment et en changeant de hall (Pavillon 3 Paris Porte de Versailles) pour mieux accueillir davantage d’exposants.

Made in France : le salon a fait le plein !

La mode made in France en force

Et sur les 570 exposants, c’est la partie mode qui était la plus grosse délégation avec 225 marques présentes. Plébiscitée par les visiteurs, elle disposait de têtes d’affiche très attendues comme Le Slip Français, 1083 dont le fondateur Thomas Huriez est venu présenter en avant-première son livre-manifeste “Re-Made in France“. Les nouveautés étaient aussi nombreuses : le rappeur Orelsan est venu lancer sa collaboration avec Saint James, la marque de montre Routine a fêté ses un an sur place tout comme la griffe spécialiste du lin français Spl!ce qui propose de beaux basiques dont son premier polo en lin, Smuggler a présenté en exclusivité sa veste de costume avec une poche anti-ondes personnalisable ou encore La Gentle Factory qui proposait de personnaliser sur place son tee-shirt … Tandis que le label Slow We Are accompagnait les marques Aatise, Antagony, Au Juste, Carrus, Ecclo, Jules & Jenn et Montlimart. En 2019, s’habiller made in France est pour beaucoup de consommateurs un acte militant mais aussi un coup de cœur pour des créations originales.

Made in France : le salon a fait le plein !

Une offre qui prend de l'ampleur

Sur fond de politique -de fait, on a pu noter la visite de l'ex-ministre de l'Industrie Arnaud Montebourg, d’Yves Jego, président du label Origine France Garantie, ancien ministre également ou encore de la présidente du Rassemblement national (RN), Marine Le Pen - les multiples conférences étaient tour à tour dédiées à l’emploi, à la consommation locale, aux traités de libre-échange, à la responsabilisation des entrepreneurs ou encore à la surabondance de promotions. De quoi montrer l’engouement et l’implication des Français pour l’achat bleu blanc rouge. « Il y a une vraie prise de conscience de la part des consommateurs et surtout de la jeune génération, confient Victoire Marie et Elodie Arenou de l’agence Victoire spécialisée dans le Made in France depuis fin 2013. Après la mode, les métiers de bouche, l’offre sur les secteurs de l’enfant et maintenant de la cosmétique sont en plein développement. » Et si l'impact du Made in France sur l'économie semble encore modeste, le drapeau bleu-blanc-rouge reprend des couleurs pour mieux redonner du sens aux achats. En dehors de chez nous, il reste un carte de visite prestigieuse à l’image du grand Pdg chinois qui a annoncé son intention d'investir 150 millions d'euros dans un site textile dans le Nord de la France. Enfin, pour les fêtes, voici venue la toute première carte cadeaux pour faire plaisir uniquement avec des marques de chez nous. La Carte Française, c'est son nom, a déjà convaincu plus de 80 marques hexagonales comme 1083, Le Slip Français, Atelier Tuffery ou encore Laulhère.

Photos : Salon MIF Expo.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS