Zurich - Le groupe suisse MCH, spécialisé dans l'organisation de foires et salons professionnels MCH, a donné jeudi un premier aperçu de ses projets pour succéder à Baselworld, le grand salon horloger balayé par la pandémie de Covid-19.

Le groupe suisse compte lancer une plateforme numérique destinée aux professionnels de l'horlogerie, de la joaillerie et des pierres précieuses, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Appelée Houruniverse, elle doit permettre de créer un espace d'échanges dans le secteur "tout au long de l'année" jusqu'à la tenue d'un événement physique que le groupe compte organiser à Bâle en avril l'an prochain.

L'événement doit se tenir en concordance avec les salons horlogers de Genève afin de permettre aux professionnels du luxe de ne se déplacer "qu'une seule fois en Suisse dans l'année", ont précisé les organisateurs.

Avec l'interdiction des rassemblements de plus de 1.000 personnes imposée par le gouvernement suisse parmi les mesures de lutte contre la pandémie, les organisateurs de Baselworld avaient dû se résoudre à annuler l'édition 2020 du salon qui faisait déjà l'objet de nombreuses critiques depuis plusieurs années, notamment sur ses coûts.

Les modalités de remboursement pour les frais déjà engagés pour cette édition qui aurait dû se tenir du 30 avril au 5 mai avait accentué encore un peu plus le mécontentement des horlogers et joaillers qui avaient l'habitude de venir y présenter leurs nouvelles collections.

Mi-avril, cinq des plus grands exposants, dont Rolex, Patek Philippe et Chanel, avaient annoncé qu'ils ne participeraient à Baselworld, préférant désormais se réunir à Genève à compter de l'an prochain.

Les départs de grandes maisons horlogères s'étaient déjà multipliés au cours des dernières années. En juillet 2018, le groupe Swatch, connu pour ses montres en plastique multicolore mais également propriétaire de nombreuses marques horlogères suisses, dont Tissot, Longines et Omega, avait claqué la porte pour créer son propre événement à Zurich, suscitant déjà des interrogations quant à l'avenir de Baselworld. (AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS