ShoesRoom by Momad: 3 marques éthiques à découvrir

ShoesRoom by Momad, l’événement madrilène dédié à la chaussure vient de fêter sa deuxième édition à La Nave, un lieu d’exposition à la fois moderne et industriel à quelques minutes du centre de Madrid, du 20 au 22 septembre.

La plate-forme commerciale pour les professionnels du secteur, organisée par IFEMA en collaboration avec la FICE (Fédération des Industries Espagnoles de la Chaussure), a accueilli 112 marques nationales et internationales exposantes pour présenter leurs collections Printemps-Été 2019/20. Les organisateurs de ShoesRoom by Momad ont également fortement misé, aux côtés du Centre d'Exportation et d'Investissement (ICEX) et de la FICE, sur la participation d'acheteurs internationaux de régions telles que l'Amérique Latine, le Qatar ou Singapour.

La durabilité et l’écologie étaient au centre de cette nouvelle édition de ShoesRoom by Momad, avec un espace spécialement dédié à ce segment de marché. D'autres grandes marques nationales de chaussures d’Alicante, de Minorque ou de Barcelone, ont choisi ce salon pour présenter leurs nouveautés.

Voici une sélection de trois marques éthiques que nous avons interviewées: Bohonomad (Turquie), Mapache (France) et Mumka (Barcelone).

BOHONOMAD

Cette marque turque, fondée en 2014, propose des sandales en corde faites à la main. «Nos produits sont fabriqués par des femmes turques de la ville de Mugla, dans le sud de la Turquie. Il est très difficile pour les femmes de trouver du travail dans cette région. Nous leur avons donc proposé de participer à notre projet », explique Burak Dirihan, responsable des exportations à FashionUnited.

ShoesRoom by Momad: 3 marques éthiques à découvrir

«Nous utilisons des matériaux recyclés tels que des bouteilles en PVC repêchées des océans, des tables ou des chaises en plastique. Nos sandales sont en polypropylène, le meilleur composant pétrochimique. Elles résistent à l'eau et à l'eau de mer, c'est-à-dire que leur qualité n'est pas altérée. Vous pouvez aller à la plage ou à la piscine avec ces sandales et si elles sont mouillées, faites les sécher vingt minutes au soleil, elles retrouveront leur forme d'initiale. De plus, elles bénéficient d’une protection anti UV et nous utilisons des colorants végétaux qui respectent l'environnement. Notre label est vegan et durable. "

Cette année, Bohonomad fait ses premiers pas à l'international. Depuis peu, la marque turque a pu se faire connaître dans plusieurs pays européens, notamment en Angleterre, en Hollande ou en Espagne et exposera bientôt ses produits en Grèce avant de s’exporter aux États-Unis.

MAPACHE

À 29 ans, Jonathan Antunes est co-fondateur de Mapache. Il y a quatre ans, il s'est rendu au Mexique où il a découvert des chaussures, type mocassins très originaux et faits entièrement à la main en cuir tressé. Un modèle unique qu’il a décidé de ramener avec lui en France. Quelques temps plus tard, il décide, avec l'aide de son associé François-Xavier Bauman de créer Mapache.

«Nos chaussures en cuir tressé sont fabriquées à la main au Mexique. Nous valorisons la fabrication artisanale », explique Jonathan. «Au début, nos produits étaient commercialisés sur notre site web et depuis deux ans et demi, nous recherchons des distributeurs et des détaillants multimarque, tels que des magasins de prêt-à-porter, des concept stores en France - notre marché prioritaire - mais aussi en Italie et en Espagne car, nos produits, à tendance saisonnière, attirent le public méditerranéen . » Pour se faire connaître davantage, Mapache utilise les réseaux sociaux et participe à des salons internationaux comme Who’s Next (Paris) et Momad (Madrid) et a obtenu une nouvelle clientèle an Asie, principalement au Japon et en Corée. « Participer à des salons nous permet de contacter directement de grands distributeurs. ”

Les chaussures Mapache utilisent une technique de tressage précolombienne portée par les indigènes. «Quand j'ai découvert cette technique, la population locale l'avait boudée en raison de son aspect trop traditionnel et « vieillot »... J’ai donc choisi de réveiller cette tradition et de lui redonner un nouveau souffle. Jusqu'à présent, nous avons réussi à créer 35 emplois dans la région du Michoacán pour réaliser notre production. De plus, pour chaque produit vendu, nous faisons un don à une ONG locale qui achète des uniformes et des cartables pour permettre aux enfants d’être scolarisés. "

MUMKA

Mumka a été lancée il y a trois ans à Barcelone. Elle distribue ses créations dans trois établissements de sa ville d’origine et sur son site marchand.

« Nous proposons des baskets, des bottes et des sandales en similicuir de haute qualité pour femmes et enfants », présentent sur leur stand les responsables de Mumka. « Notre gamme de chaussures est complétée par des accessoires tels que des sacs à main et à dos. Nous nous positionnons comme une marque vegan parce que nous n’utilisons pas de peaux d'animaux. Les matériaux utilisés sont axés sur l'écologique. Par exemple, les semelles sont en thermoplastique, c’est-à-dire qu’elles maintiennent la température du pied toute l’année et l’intérieur des chaussures est en coton, il est respirant. (...) Notre produit phare Original a des imprimés très diversifiés. Nous voulons créer un lien affectif avec notre clientèle, en suivant leurs goûts."

ShoesRoom by Momad: 3 marques éthiques à découvrir

Au gros, les prix varient de 19,95 à 59,95 euros. La majorité de la clientèle de Mumka est étrangère et 30 pour cent est d'origine française.

2 100 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2018

En Espagne, le secteur de la chaussure est en bonne santé. En 2018, environ 100 millions de paires ont été produites, enregistrant un chiffre d'affaires de 2 100 millions d'euros. Ce chiffre représente une augmentation de 0,8 pour cent en paires de chaussures ; 4,8 pour cent en valeur et 3,9 pour cent en prix par rapport à 2017. La production d'articles en cuir tels que les chaussures, les bottes et les sandales représentaient 64,2 pour cent du total.

Les articles de marroquinerie ont également vu leurs ventes augmenter par rapport à l'année dernière. Au premier semestre de 2019, les ventes à l'étranger ont atteint 414,5 millions d'euros, ce qui représente une augmentation de 6,54 pour cent par rapport aux six premiers mois de 2018.

Photos: Shoesroom by Momad

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS