The Fairyland for Fashion : une édition de septembre stable

Les salons dédiés à l’industrie de la mode de Messe Frankfurt France ont rassemblé 14 862 visiteurs dans les allées de The Fairyland for Fashion, soit 213 personnes en moins qu’en septembre dernier. Après un cru 2018 de qualité exceptionnelle, l’édition de septembre 2019 enregistre donc des résultats plutôt stables. En dépit du contexte économique et politique, le top5 des visiteurs reste inchangé : Les acheteurs français sont arrivés en tête, devant ceux du Royaume-Uni, de l’Espagne de l’Italie, et enfin de la Turquie.

« Le marché est difficile, mais ceux qui ont des produits et un savoir-faire séduisants ont su tirer leur épingle du jeu. Malgré un raccourcissement du temps de visite, nombre de participants ont pourtant fait état d'excellentes affaires. Cela s’explique : les exposants de nos salons s'adaptent de plus en plus et de mieux en mieux aux exigences du marché. Cet effort a été couronné par l'excellente ambiance et des résultats appréciables, notamment parmi les plus performants. Globalement, on constate une déstabilisation des marchés due à l'incertitude créée par les quelques turbulences relationnelles entre pays. Les exposants et visiteurs les plus expérimentés du marché ont parfaitement su tirer profit de cette situation. Notons que nombre de nos exposants s'accommodent à la demande d'une clientèle voulant passer des ordres en plus petite quantité. Ils enregistrent également des croissances dans leur chiffre d'affaires », a analysé Michael Scherpe, Président de Messe Frankfurt France.

Avec 1014 exposants originaires de 25 pays, Texworld Paris et Texworld Denim Paris représentent les tissus et fournitures du monde pour l’industrie de l’habillement. L’offre de sourcing durable était particulièrement visible cette année sur Texworld Paris, regroupant une sélection, en hausse, de près de 80 fournisseurs proposant des tissus certifiés GOTS (Global Organic Textile Standard), Organic Exchange, Bluesign… autour d’un choix très large de gammes et de matières. « Les efforts déployés depuis plusieurs années par l’industrie du textile et de l’habillement extrême-orientale peuvent aujourd’hui orienter la nature de l’offre mondiale vers des produits plus durables, en raison notamment du poids de ces entreprises sur le marché », soulignait lors de la conférence de presse d’ouverture Yan Yan, directrice du centre d’information sur l’industrie textile chinoise.

The Fairyland for Fashion : une édition de septembre stable

De la même façon, la poursuite du parcours “Artisanat” mis en place en février et étoffé lors de cette édition d’automne a permis aux acheteurs à la recherche de petites séries de trouver des fournisseurs dont l’offre, souvent basée sur des savoir-faire traditionnels, est adaptée à leur demande.

Les grands acteurs du secteur de l’habillement ont quant à eux orienté leurs recherches vers les services ajoutés proposés par les 29 exposants du secteur Elite, espace regroupant des groupes internationaux à forte capacité et large palette de services.

Des parcours Petites Quantités et Artisanat valorisés

Côté confection, Apparel Souricng Paris et son annexe dédiée aux accessoires Shawls & Scarves a été très visité. « De nombreuses sociétés fidèles à nos salons de confection ont obtenu de très bons résultats et gagné des contacts de qualité au sein de notre visitorat. C’est ce que m’ont confié les représentants du Myanmar, de l’Éthiopie et de la Chine que je suis attentivement. Je retiens également le développement des petites quantités, notamment de la part de nos partenaires chinois qui sont désormais plus d’une centaine à le pratiquer. Je suis heureux de voir que nos exposants sont aussi bien capables de répondre aux demandes de l’industrie que de la création », a déclaré Michael Scherpe, président de Messe Frankfurt France. « Nous avons rencontré un large éventail de clients et plein d'opportunités se sont présentées », détaille Yung, assistant chez Meisiya Garnment (Dalian), un confectionneur à partir de tissus techniques. Un sentiment partagé sur Shawls & Scarves par Vanntha Ngorn, fondatrice de l’entreprise cambodgienne Color Silk, pour qui le salon est « bénéfique en termes de contacts, ouvrant de nouvelles perspectives en B2B comme en termes de fournisseurs ».

A noter enfin le show-room, comme l’an passé, de 15 marques de mode chinoises dans un espace dédié : la Chine montre son intérêt croissant pour le marché européen. Autre temps fort de cette édition, la coopération entre la Haute Ecole des Arts du Rhin et les confectionneurs chinois dans une présentation des savoir-faire créatifs français et la finesse de conception d’entreprises chinoises artisanales. La prochaine édition de The Fairyland for Fashion se tiendra du 10 au 13 février 2020, A Paris-Le Bourget.

photo : The Fairyland for Fashion

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS