Tissu Premier se recentre sur l'actualisation

Anciennement organisé par Eurovet, le salon Tissu Premier est devenu, sous l'impulsion de Première Vision qui est désormais son nouveau propriétaire, une rencontre d’intersaison. Une solution pour faire le plein entre deux saisons. Cette orientation s’avère payante puisque, malgré les grèves et les pénuries de carburants, le salon situé dans l’ancienne filature de Saint André-lez-Lille a fait le plein de nouveautés – et de visiteurs – lors de sa dernière édition qui s’est déroulée fin mai dernier.

Situé au cœur de la Flandre, terre de tradition textile par excellence, les halls de la filature nordiste ont accueilli 1000 visiteurs issus à 90 pour cent de France et de Belgique. Des acheteurs venus essentiellement se réapprovisionner en impressions, tissés teints, aspects soieries, lainages et draperies, ou autres accessoires textiles et sportswear proposés par les 73 sociétés européennes et turques capables de les ravitailler en un temps record ( à l’instar de la société Velysam, fabricant filateur de maille basé à Caudry, qui peut livrer sous 10 jours) et bien évidemment, au meilleur qualité/prix.

Tissu Premier se recentre sur l'actualisation

L’évènement n’ a pas failli à sa vocation de salon de textiles à destination de la distribution européenne et des marques enseignes : Happy Chic (Brice, Bizzbee, Jules), Auchan, Camaïeu, Cyrillus, Damart, Decathlon, Etam, Kiabi, la Redoute, La Halle, Promod, Armand Thierry, Okaïdi, Blanche Porte, mais aussi quelques marques comme Levi’s, Ikks, Tartine et Chocolat, Antoine et Lili, Cacharel, Paule Ka ont tous pris le temps de faire une pause prospective sur le salon.

Pour la plupart des acheteurs, Tissu Premier se pose comme un marqueur fort de l’évolution d’une saison. D’autant plus, nous indique Isabelle Dayde, component Sourcing Manager pour La Redoute, que « la matière, c’est 50 pour cent du produit ».Globalement les exposants étaient satisfaits du « va-et-vient continu » qui a animé les allées du salon. Ils appréciaient aussi le fait que le salon ne se focalise pas à outrance sur une saison en particulier pour ériger le principe de la réactualisation en concept clé.

Le rouge à l’honneur pour les tissus du printemps-été 2017

Sur le forum des matières à impulser pour la saison printemps-été 2017, les rouges étaient à l’honneur. Travaillés entre eux, ces tonalités flamboyantes s’affirmaient en révélateurs de neutres et se mélangeaient avec bonheur aux palettes claires. Les décors graphiques faisaient la part belle aux jacquards géométriques, aux rayures franches tissées, tricotées, et aux fleurs stylisées façon BD. Les jeux de transparences aussi dévoilaient leur part de mystère sur des organdis, des voiles de cotons, des mailles finement ajourées, des jacquards subtilement translucides et des guipures agrandies.

L’agence Nelly Rodi a livré une conférence au cours de laquelle elle a énuméré les 10 pièces indispensables du printemps été 2017. Notamment pour la femme : le manteau d’été fermeture bord à bord qu’il faudra porter avec un pantalon large ; la veste de judo ou kendo en molleton ou néoprène bord à bord masculin sans bouton (à porter ceinturée ou oversize) ; le pantalon souple XXL style pallazo à porter taille haute ; la robe chemise ample, longue et épurée à porter en pantalon ; les volants structurées pour les robes, les tops et les jupes. Et pour l’homme : le coupe vent minimal avec zip fin et aspect satiné ; la maille légère à porter à même la peau comme un tee-shirt sous un costume ; le chino baggy à revers roulotté à porter avec une veste étriquée ; le blazer en denim ; la liquette sans col . La prochaine édition du salon aura lieu les 23 et 24 novembre prochain.

Credit photo: Tissu Premier Première Vision

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS