Tranoï homme et Tranoï preview s'installent à la cité de la mode

Ce n'est un scoop pour personne, les salons de mode traversent un cap difficile comme l'attestent l’arrêt brutal de Bread & Butter ou encore la chute spectaculaire du visitorat enregistrée l'année dernière par les salons Who's Next et Premiere Classe. Une passe d'autant plus difficile qu'elle n'est pas imputable au travail - toujours remarquable - des organisateurs mais à des contingences extérieures - nouvelle répartition des acteurs de la filière entre d'un côté les géants de la fast fashion et de l'autre les grands groupes qui laissent de moins en moins de place aux marques indépendantes d'une part, et aux concepts stores d'autre part - le tout dans un contexte de crise structurelle du secteur textiles dont le chiffre d'affaire global a fondu de plus de 15 pour cent depuis 2009.

Le moindre changement, comme par exemple un changement de dates jugées inopportunes, ou la moindre contrariété, comme un lieu jugé mal adapté, pas assez central, mal desservi, peu agréable, pour des raisons diverses, certaines bien fondées, d'autres franchement irrationnelles, et les salons sont aussitôt sanctionnés par les visiteurs et leurs exposants.

Sensibles au moindre frémissement de la planète mode, acheteurs eux-mêmes, Armand et Michael Hadida, aux commandes du salon Tranoï, surveillent les desiderata des visiteurs en ce qui concerne l’accueil sur les manifestations dont ils sont les organisateurs, comme le lait sur le feu. Quitte à changer de cap dès que le vent commence tout juste à monter.

"Un lieu en synergie avec l'image du salon et des collections de ses designers"

Alors qu'il est historiquement un salon de deuxième session( mars, octobre), Tranoï avait décidé de compléter les 2 sessions femme par une session « Preview », avec des collections présentées pour la première fois en Janvier 2013 au Carrousel du Louvre, en parallèle du salon homme au Palais de la Bourse. Cette répartition est désormais terminée: ainsi à partir de janvier 2016, Tranoï Homme et Tranoï Preview quitteront définitivement le Carrousel du Louvre qui décidément n'a plus les faveurs de la mode, et s'installeront aux Docks - Cité de la Mode et du Design, situés dans le 13eme arrondissement de Paris.

"La Cité de la Mode, emblème du design contemporain, est un choix en synergie avec l'image moderne et avant-gardiste du Tranoï et des collections de ses designers" indique le communiqué. Le Palais de la bouse continuera par contre a accueillir les deux manifestations qui seront réparties de façon équilibrée sur les deux sites, dans la droite ligne des salons Tranoï de la deuxième session qui ont toujours, et avec succès, étaient répartis entre plusieurs liens prestigieux.

Dans le cas des Docks - Cité de la mode- c'est même un retour aux sources pour le salon fondé par Mariel Gamboa, puisque Tranoï se tenait originellement à la Bourse du Commerce, au 50 avenue Montaigne, à l'espace Pierre Cardin, au Palais de la Bourse mais aussi à l'espace Austerlitz, devenu depuis La Cité de la Mode et du Design, superbe bâtiment dédié à l'avant-garde de la mode et du design qui se positionne en rupture vis-à-vis du Paris "historique" avec son architecture ultra-contemporaine signée Jakob+Macfarlane.

Comme à leur habitude, les organisateurs du salon veilleront à optimiser au maximum les accès aux deux sites avec des bus, mais aussi, plus pittoresques, des bateaux gratuits qui seront mis à disposition. Le salon Tranoï Femme dont la prochaine édition aura lieu du 2 au 5 octobre prochain se tiendra toujours quant-à-elle du 2 au 5 octobre prochain au Palais de la Bourse, au Carrousel du Louvre et au Rond Point des Champs-Elysées.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS