Les Galeries Lafayette s'offrent les locaux du Virgin sur les Champs-Elysées

C'est plutôt une bonne nouvelle pour celles et ceux qui attendaient anxieusement ce qu'allaient devenir les magnifiques locaux -actuellement en friche - du 52, avenue des Champs Elysées, cette adresse mythique qui fit vibrer tant de parisiens car ici se dressa ,durant un quart de siècle, le Virgin Megastore. Le

disquaire-libraire avait du abandonner les lieux il y a un an et demi à cause du montant du loyer et de la baisse historique des ventes de musiques tout supports confondus. Il n'en reste pas moins qu'au coeur des parisiens, cet endroit restait habité d'un aura de prestige: tout le monde souhaitait donc que le repreneur soit à la hauteur de l'ancien locataire (on avait jusqu'alors parlé de Volkswagen début 2013, puis du discounter irlandais Primark). Ils sont désormais rassurés puisque ce lundi, l'entreprise familiale qui possède le groupe Les Galeries Lafayettes, a indiqué être entrée en négociations exclusives Les Galeries Lafayette s'offrent les locaux du Virgin sur les Champs-Elyséespour la repris du bail abandonné.

Le nouveau flagship de référence des Galeries Lafayette.

C'est presque l'aboutissement d'un rêve pour la famille propriétaire des Galeries Lafayette dont le fondateur Théophile Bader avait dit-on ardemment souhaité s'installer sur cette prestigieuse avenue des 1972. Un rêve que paracheve aujourd'hui Philippe Houzé son successeur qui voit dans celle qu'on surnomme toujours la plus belle avenue du monde, une vitrine exceptionnelle avec ces 25 millions de visiteurs annuels. Le communiqué indique que « La signature du bail devrait intervenir avant la fin de l’année 2014 » et que ce magasin deviendra "le nouveau flagship de référence des Galeries Lafayette aux côtés du magasin historique du boulevard Haussmann ».

Les galeries Lafayette sont d'autant plus satisfaites que le 52 avenue des Champs-élysées aurait très bien pu devenir un nouveau Printemps, leur concurrent maudit, comme le souligne le magazine Les échos. En effet l'immeuble a été racheté à Groupama en juin 2012 pour 500 millions d’euros par le fonds souverain Qatar Investment Authority (QIA). Or c'est Or c’est Mayapan, le fonds personnel du cheikh al-Thani, émir du Qatar, qui a repris en avril 2013 le Printemps. Toujours selon les échos, si les qataris n'ont pas installé de Printemps sur les champs, c'est que les Galeries Lafayette avait une excellente connaissance du dossier et du batiment ( l'entreprise familiale était déjà intéressé par l'adresse quand celle ci appartenait à Groupama en 2010). Cela a fait pencher la balance en leur faveur.

Les Galeries Lafayette n’ont pas souhaité communiquer sur le montant de cette acquisition. En 2013, on évoquait 17 millions d'euros annuels après travaux. Le magasin d'une surface de 9.000 mètres carrés compte parmi les plus grandes surfaces de vente des Champs Elysées. Avec un taux de fréquentation record, les loyers sur les Champs Elysées atteignent des sommets et peuvent avoisiner 18.000 euros le mètre carré, selon des professionnels de l'immobilier. L’ouverture du nouveau magasin ne se fera pas avant 2018 car les locaux nécessitent de très importants travaux. Apres l'ouverture du flashig Tiffany & co qui a eu lieu cette année, les Champs-Elysées retrouvent ou du moins renforcent indéniablement ces temps-ci leur attractivité, un peu galvaudée par leur mauvaise réputation concernant la sécurité des lieux. Reste à savoir si la mairie de Paris autorisera l'ouverture dominicale de l'enseigne.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS