Le groupe allemand a publié mercredi les résultats des trois premiers trimestres de l’exercice en cours. Le bénéfice net des opérations poursuivies accuse un repli de 2 pour cent, à 644 millions d’euros. Le chiffre d’affaires quant à lui, s’établit à 664 millions d’euros sur la période, soit une croissance de 9 pour cent en données publiées et de 6 pour cent à taux de changes constants.

L’activité globale (Adidas et Reebok) reprend en Europe, avec des ventes en hausse de trois pour cent sur les trois trimestres. Tandis que les marchés émergents s’envolent : + 14 pour cent. La Russie a augmenté de 13 pour cent, et l’Amérique du Nord de 10 pour cent.

« Je suis très heureux des progrès réalisés dans certains secteurs stratégiques, comme l’e-commerce, porté par une croissance à deux chiffres. 2019 sera une année record pour le groupe, malgré certains défis et une étape importante de nos objectifs à atteindre pour 2020 », a commenté le Pdg, Kasper Rorsted.

Pour l’ensemble de l’exercice, l’équipementier sportif table sur une augmentation des ventes comprise entre 5 et 8 pour cent, assortie d’un résultat net des activités poursuivies attendu entre 1, 880 et 1, 950 milliards d’euros soit entre 10 et 14 pour cent de hausse.

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS