• Home
  • Actualite
  • Business
  • Alibaba : forte hausse du bénéfice au T3, un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu

Business

Alibaba : forte hausse du bénéfice au T3, un chiffre d'affaires meilleur qu'attendu

By AFP

2 févr. 2021

Pékin - Bénéfice et chiffre d'affaires en hausse mais avenir plein d'incertitudes: le géant chinois du e-commerce Alibaba a dévoilé mardi des résultats trimestriels robustes, au moment où le groupe fondé par Jack Ma est dans le collimateur de Pékin.

Les régulateurs chinois ont stoppé in extremis en novembre une colossale introduction en Bourse à 34 milliards de dollars d'Ant Group, une filiale d'Alibaba pour le paiement en ligne. Et le mois suivant, les régulateurs ouvraient une enquête sur les pratiques commerciales d'Alibaba, jugées anti-concurrentielles. Sur ce point, le groupe de Hangzhou (est) a assuré mardi "coopérer pleinement" avec les régulateurs.

En dépit du contexte, le géant du chinois du commerce en ligne a vu son bénéfice net bondir sur les trois derniers mois de 2020, grâce à la reprise de l'activité en Chine et l'explosion des dépenses sur internet. Sur le troisième trimestre de son exercice décalé, le groupe fondé par l'emblématique Jack Ma - et coté à Wall Street - a fait état mardi d'un bénéfice de 12,2 milliards de dollars (10,1 milliards d'euros), en hausse de 52 pour cent sur un an. Il s'agit d'une forte accélération après un effondrement de 60 pour cent du bénéfice au trimestre précédent. Mais le rythme de progression est très inférieur à celui réalisé un an plus tôt à la même période: il avait alors presque quadruplé.

E-commerce et livraison de repas

Quant au chiffre d'affaires d'Alibaba sur la période octobre-décembre 2020, il a bondi de 37 pour cent sur un an à 33,9 milliards de dollars (28,1 milliards d'euros). Ce résultat est meilleur qu'espéré. Les analystes sondés par l'agence financière Bloomberg tablaient sur une hausse de 33 pour cent des recettes. "La Chine a été la seule grande économie à enregistrer une croissance positive" en 2020 et "grâce à cette reprise rapide de l'économie chinoise, Alibaba a connu un trimestre en très grande forme", s'est félicité dans un communiqué le PDG du groupe, Daniel Zhang.

La Chine a été l'an dernier l'une des rares économies du monde à dégager une croissance positive malgré la pandémie (+2,3 pour cent). Compte tenu du poids d'Alibaba en Chine dans le commerce en ligne, le chiffre d'affaires du groupe est généralement un bon indicateur de la consommation dans le pays. La vente en ligne, activité phare d'Alibaba, a été portée par sa "Fête des célibataires" du 11 novembre, considérée comme le plus gros événement mondial de commerce en ligne, selon le groupe. Durant cette foire commerciale en ligne, Alibaba a enregistré un volume de 583.000 transactions par seconde sur ses plateformes. La pandémie a par ailleurs accéléré la demande en livraisons de repas, alors que les Chinois limitent leur temps à l'extérieur malgré l'amélioration des conditions sanitaires. Sur les trois derniers mois de 2020, Ele.me, plateforme d'Alibaba dédiée aux livraisons de repas, a ainsi vu son nombre quotidien d'utilisateurs bondir de 30 pour cent sur un an, selon les chiffres du groupe.

Absence remarquée

Dans son communiqué, Alibaba évoque par ailleurs les déboires de sa filiale de paiement en ligne Ant Group et "les récents changements réglementaires significatifs" en Chine, qui ont torpillé en novembre ce qui aurait pu devenir la plus grosse introduction en Bourse de l'histoire. "Les perspectives commerciales et les plans d'introduction en Bourse de Ant Group sont soumis à de grandes incertitudes", estime Alibaba, promettant de se mettre en règle avec les autorités.

En accusant publiquement fin octobre les régulateurs financiers de brider l'innovation, le milliardaire Jack Ma, pionnier du e-commerce en Chine, a pu froisser le régime communiste. Cette inhabituelle pique en direction du pouvoir lui avait valu une convocation des autorités. Et le charismatique entrepreneur - aujourd'hui retraité d'Alibaba - avait ensuite disparu des radars pendant deux mois et demi, un silence qui avait soulevé de nombreuses interrogations.

En dépit d'une brève réapparition publique le mois dernier, Jack Ma brillait cependant par son absence mardi d'une liste publiée par un média d'Etat de référence du monde des affaires et vantant la réussite de grands patrons chinois. (AFP)

Crédit : Alibaba media resources