• Home
  • Actualite
  • Business
  • Alibaba : le bénéfice 2021 en repli de près de 60 pour cent sur un an

Alibaba : le bénéfice 2021 en repli de près de 60 pour cent sur un an

By AFP

27 mai 2022

Business

Photo Credits: Alibaba Group.

Pékin - Le géant chinois du e-commerce Alibaba a annoncé jeudi pour 2021 une baisse de 59 pour cent sur un an de son bénéfice net, sur fond de ralentissement économique en Chine et de durcissement réglementaire dans le secteur technologique.

Les restrictions anti-Covid pèsent lourdement sur l'économie du pays, avec une consommation au plus bas depuis deux ans et un chômage proche du record absolu, ce qui par ricochet pénalise les entreprises de commerce en ligne. L'entreprise est par ailleurs confrontée à une intensification de la concurrence et un tour de vis réglementaire imposé par le gouvernement.

Dans ce contexte, le groupe fondé par le fantasque Jack Ma a fait état jeudi d'un repli important de son bénéfice l'an dernier. Il s'élève à 61,9 milliards de yuans (8,6 milliards d'euros), contre 150,3 milliards de yuans un an plus tôt - soit une baisse de 59 pour cent.

Sur un an, son chiffre d'affaires progresse en revanche de 19 pour cent, à 853 milliards de yuans (118,3 milliards d'euros). Au dernier trimestre de son exercice décalé, le groupe accuse par ailleurs quelque 2,3 milliards d'euros de pertes, qu'il met sur le compte du "regain épidémique en Chine, en particulier à Shanghai".

Face au regain de Covid-19 qui frappe la Chine depuis quelques mois, une grande partie des 25 millions d'habitants de la capitale économique sont contraints de rester chez eux depuis début avril, ce qui pénalise lourdement l'activité.

La stratégie zéro Covid menée par les autorités chinoises, qui mène parfois à des confinements ou des fermetures préventives d'entreprises, perturbe également les chaînes d'approvisionnement et les livraisons et freine la demande.

La faiblesse des dépenses des ménages pèse lourdement sur les entreprises de commerce en ligne, habituées jusque-là à une croissance exponentielle avec la banalisation des achats sur internet.

Les autorités se montrent par ailleurs intransigeantes contre certaines pratiques auparavant tolérées dans le secteur de la tech, comme sur la collecte abusive des données personnelles des utilisateurs. Longtemps considérée comme un modèle de réussite pour les entreprises chinoises, Alibaba avait été la première à subir la vindicte des autorités fin 2020.

Depuis, nombre d'entre elles ont été épinglées, notamment pour pratiques anticoncurrentielles. Alibaba avait à ce titre écopé d'une amende de 2,3 milliards d'euros l'an dernier. (AFP)