• Home
  • Actualite
  • Business
  • Amazon participe pour la première fois à la Foire de Paris

Amazon participe pour la première fois à la Foire de Paris

By Herve Dewintre

2 mai 2022

Business

Courtesy of Amazon

Pour sa toute première participation à la Foire de Paris, le géant de Seattle présente sur son stand 20 TPE et PME françaises. Un engagement pour le fabriqué local opportun alors que l’entreprise essuie ses premières pertes depuis 2015.

Le titan du e-commerce n’est pas un ogre qui dévore les entreprises. La société américaine multiplie au contraire les prises de parole visant à s’extirper de cette image de Gafa rasant tout sur son passage pour installer dans l’inconscient collectif, l’aura d’une plateforme permettant d’exalter des savoir-faire locaux grâce à l’excellence de sa logistique et la diversité de ses services.

Dans cette optique, l’entreprise dirigée par Andy Jassy n’hésite pas à se positionner comme un fervent promoteur du Made in France. Le groupe lançait en octobre dernier sa Boutique Fabriqué en France sur le site (rebaptisé désormais La Grande Boutique du Fabriqué en France) avec une gamme de plus en plus étoffée de référence : 500 000 contre 230 000 au départ. Dans un communiqué, le groupe reprend les commentaires louangeurs des sociétés – artisans, producteurs ou start-ups de la French Tech qui se déclarent ravis de cette vitrine inédite. « Une preuve de notre engagement en faveur de l’économie française » résume Zena Siraudin, Directrice Electronique Grand Public, Amazon.fr

Cet engagement prend un nouvel essor du 28 au 9 mai puisque le groupe américain annonce sa toute première participation à la Foire de Paris, au cœur du village Innovation et Création Française. 20 TPE et PME seront installées sur le stand et proposeront aux visiteurs leur savoir-faire, dont Ganaël Bascoul, fondateur de la marque de soin pou r hommes Monsieur Barbier, qui ne bride pas son enthousiasme : « le soutien d’Amazon nous a sauvés durant la crise sanitaire : les ventes de nos produits de soin ont explosé́ et comme la marque plait, les clients reviennent ».

Premières pertes depuis 2015

Cet engagement envers les savoir-faire nationaux s’inscrit dans une stratégie de transformation de l’entreprise qui lutte contre de nombreux défis. La croissance d’Amazon pâtit en effet des difficultés liées à ses chaines d’approvisionnement, à la hausse des couts de main d’œuvre et à l’inflation galopante. La firme a annoncé ses premières pertes depuis 2015, principalement liées à la perte sur investissement dans le constructeur automobile Rivian. La croissance des ventes n’a quant à elle grimpé que de 7 pour cent ce qui a entrainé une chute de 9 pour cent du cours de l’action à Wall Street ce jeudi 28 avril.

L’entreprise peut néanmoins compter sur la bonne santé de sa filiale Amazon Web Services (AWS) spécialisée dans les services informatiques sur le cloud (18 milliards de chiffre d’affaires trimestriel soit un bond de 37 pour cent). La publicité numérique affiche également de bonnes performances. Ce qui n’empêche pas Andy Jassy, successeur de Jeff Bezos à la tête d’Amazon d’insinuer que les pertes pourraient continuer de se creuser pour le trimestre en cours. Alors que les fournisseurs en Asie peinent à surmonter leurs problèmes de productions et d’acheminements de marchandises, Amazon a bien compris l’importance de ne plus négliger les productions locales qui permettent une meilleure gestion des stocks.

Vous ne voulez manquer aucune actualité liée à l'industrie de la mode ? Cliquez ici pour vous abonner à la newsletter de FashionUnited.
Amazon Media Library