Armor Lux a repris la Fileuse d’Arvor

L’entreprise de Quimper, emblématique de la marinière, a repris Les Tricots Fileuse d’Arvor, spécialisé dans les vêtements marins, en liquidation judiciaire depuis le 22 mars. Le tribunal de commerce de Quimper a tranché et a choisi l’entreprise Armor-Lux comme repreneur. Celle-ci emploie actuellement 550 personnes et revendique un chiffre d’affaires de 95 millions d’euros. Deux autres candidats étaient en lice : Cotten, près de Concarneau et Le Minor près de Lorient, dans le Morbihan.

Dans son projet de reprise retenu par le tribunal, Armor-Lux reprend 14 salariés sur 34 et les intègre dans ses effectifs à Quimper. En revanche, il ne reprend pas le foncier.

Dans un communiqué, l’entreprise précise qu’elle reprend la marque Fileuse d’Arvor et ses métiers à tricoter. Elle dévoile aussi sa stratégie avec « la mise en place d’une politique agressive sur la France et le Japon, et la mise en avant du Made in France, de plus en plus prisé du consommateur ».

Jean-Guy Le Floc’h, le patron d’Armor-Lux poursuit : « En tant que quimpérois, nous ne pouvions nous résoudre à la disparition de Fileuse d’Arvor. Cette entreprise fondée il y a plus de 90 ans véhicule des valeurs de qualité et d’authenticité, très proches des nôtres. Elle bénéficie aussi d’un savoir-faire exceptionnel dans l’utilisation des techniques de tricotage rectilignes et la fabrication de pulls de haute qualité. Cette reprise nous permet de renforcer nos capacités industrielles et de confection à Quimper ».

photo : le site industriel d’armor - lux à quimper

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS