Borsalino poursuit sa stratégie de relance après avoir été rachetée

Propriété du fonds Haeres Equita depuis août 2018, le chapelier italien, Borsalino, dévoile sa collection pour la saison Printemps-Eté 2019. Pour l’occasion, la campagne publicitaire a été shootée par le photographe Joseph Cardo et s’inscrit dans la stratégie de relance de la marque. En réinterprétant les codes esthétiques issues de son héritage vieux de 160 ans, cette collection construit la nouvelle identité de la marque entre élégance et style.

"Un geste d'art, la déchirure, la conscience de cette mémoire, associée à un autre geste d'art qui colore cet univers émergent. Joseph, dans une interprétation photographique et graphique sophistiquée et conceptuellement acrobatique, donne l'idée de la mémoire et de l'art photographique comme sublimation de la joie, de la beauté et de l'art", raconte Giacomo Santucci, creative curator à Borsalino.

Pour rappel, le 12 juillet dernier, le fonds Haeres Equita avait remporté l'enchère organisée par les administrateurs judiciaires, après la décision de mise en faillite de Borsalino. Depuis, l’entreprise oeuvre pour relancer son activité.

"C'est un projet qui m'a aidé à comprendre l'absence de frontières entre chaque expression artistique, où une seule chose gagne : la beauté, explique Joseph Cardo, auteur de la campagne. “Travailler sur une marque et son histoire à travers le jeu des émotions et des surprises va au-delà de la photo, c'est comme jouer avec une grande loupe qui vous permet d'ouvrir de nouvelles perspectives et de dépasser, apporter le savoir-faire manuel et esthétique nécessaire pour comparer la photographie à d'autres formes d’art".

Photo : courtoisie Borsalino
 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS