Washington - La marque américaine Brooks Brothers, dont les chemises et costumes ont été portés par la plupart des présidents américains et étaient prisés des français Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, s'est déclarée mercredi en faillite, touchée de plein fouet par la crise du Covid.

Brooks Brothers s'est placée mercredi sous la protection du chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, qui permet aux entreprises de se restructurer à l'abri des créanciers, a annoncé l'entreprise dans un communiqué de presse.

Les présidents devraient toutefois pouvoir continuer à porter ces vêtements, puisque Brooks Brothers devrait être vendue par son propriétaire, l'homme d'affaires italien Claudio Del Vecchio, et continuera à exister. Une vente de l'entreprise était déjà à l'étude avant la pandémie, dans le cadre d'un examen stratégique, souligne le communiqué.

"Au cours de cet examen stratégique, le Covid-19 (...) a nui à nos activités", a précisé à l'AFP un porte-parole de Brooks Brothers. Le confinement a entraîné la fermeture des boutiques pendant plusieurs semaines. La pandémie a en outre poussé la marque à fermer 51 boutiques aux Etats-Unis. Elle compte désormais 500 boutiques dans le monde, dont 200 en Amérique du Nord.

Brooks Brothers a réalisé en 2019 un chiffre d'affaires de 1 milliard de dollars, selon le Wall Street Journal, qui précise que l'entreprise, qui fabrique ses vêtements aux Etats-Unis, "prévoit d'arrêter la fabrication dans ses trois usines américaines le 15 août".

Cette institution américaine a, depuis sa création en 1818, habillé la plupart des présidents américains: John Fitzgerald Kennedy, Abraham Lincoln, Theodore Roosevelt, etc.

Le président français Jacques Chirac était également un grand amateur de ces chemises et costumes. Et son successeur Nicolas Sarkozy porte, sur sa photo officielle prise à l'Elysée en 2007, un costume à rayure de chez Brooks Brothers, "exactement le même costume que Kennedy", avait expliqué en 2013 Frédéric Lecomte-Dieu, l'un des biographes de la famille Kennedy.

Brooks Brothers connaît les mêmes difficultés que beaucoup d'enseignes d'habillement, qui peinent à faire face à la concurrence d'internet et au succès de la "fast fashion" (H&M et Zara). La crise du Covid-19 qui a entraîné la fermeture des boutiques pendant plusieurs semaines, a donné le coup de grâce au secteur. Aux Etats-Unis, JCrew, Neiman Marcus, Stage Stores, ou encore J.C. Penney, se sont également placées en faillite.(AFP)

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS