Burberry élève son bénéfice net au 1S en maîtrisant ses coûts

Burberry a annoncé jeudi avoir élevé de 42 pour cent son bénéfice net au premier semestre en maîtrisant ses coûts, au moment où le groupe de luxe britannique cherche à profiter du souffle impulsé par son nouveau designer vedette Riccardo Tisci.

Le fabricant des mythiques trench-coats beiges a expliqué avoir dégagé un bénéfice net de 132 millions de livres (152 millions d'euros) au premier semestre de son exercice comptable décalé 2018-2019.

Le groupe a pourtant vu son chiffre d'affaires s'effriter de 3 pour cent, à 1,220 milliard de livres (1,402 milliard d'euros). Mais il a réduit de 6 pour cent ses dépenses de fonctionnement, ce qui lui a permis in fine d'être plus rentable.

"Nous avons connu un bon semestre au moment où nous commençons à transformer et à repositionner Burberry, tout en maintenant notre discipline financière et opérationnelle", a expliqué le groupe dans un communiqué.

Subissant depuis des années un certain marasme de ses ventes, Burberry s'est séparé de son ancien directeur général et directeur de la création Christopher Bailey. À sa place sont arrivés deux Italiens: à la direction générale Marco Gobbetti - ancien chef de l'enseigne de vêtements et de maroquinerie de luxe Céline, propriété de LVMH - et le designer Riccardo Tisci - ex-Givenchy.

"Les premières réactions ont été exceptionnelles de la part des critiques, de la presse et des clients à notre nouvelle vision créative et à la première collection de Riccardo, +Kingdom+", s'est réjoui M. Gobbetti.

Riccardo Tisci a donné un coup de jeune à la vénérable maison britannique avec un défilé orienté luxe et streetwear, lors de la Fashion Week de Londres à la mi-septembre. Cette nouvelle collection va progressivement entrer dans les rayons de la marque même si, en attendant, les ventes de Burberry peinent à décoller.

Les revenus du groupe ont augmenté de 3 pour cent dans ses boutiques à périmètre comparable, hormis son activité dans les parfums - dont Burberry a cédé la licence à l'Américain Coty est dont les revenus n'apparaissent plus directement dans le chiffre d'affaires.

Burberry, qui vend des vêtements haut de gamme mais aussi des accessoires comme les sacs à main, a maintenu ses objectifs financiers pour l'ensemble de l'année, avec notamment des réductions de coût annuelles de 100 millions de livres (dont 80 millions déjà comptabilisées au premier semestre). (AFP)

Photo: Burberry Facebook

 

Sur le même sujet

PLUS D'ACTUALITÉ

 

LES DERNIÈRES ANNONCES D'EMPLOI

 

LES PLUS CONSULTÉS